RMC

Mort de Ieoh Ming Pei: malgré les vives critiques, comment l'architecte de la pyramide du Louvre a imposé son projet

Si aujourd'hui elle est unanimement appréciée, la création de Ieoh Ming Pei avait pourtant fait polémique bien avant son inauguration le 29 mars 1989.

L'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei, concepteur de nombreux édifices marquants, de la pyramide du Louvre à la Banque de Chine à Hong Kong, est mort à 102 ans.

Le cabinet a indiqué que le célèbre architecte était mort à New York, sans autre détail. Le New York Times, citant son fils Chien Chung Pei, a précisé qu'il était décédé tôt jeudi matin.

Lauréat du Prix Pritzker en 1983, considéré comme le Nobel de l'architecture, Ieoh Ming Pei avait imposé une certaine idée de la modernité et du classicisme dans des projets audacieux tels que celui du réaménagement du grand musée parisien. 

Né le 26 avril 1917 à Canton dans une vieille famille originaire de Suzhou, "la Venise de l'Orient", près de Shanghaï, Ieoh Ming Pei part en 1935 aux Etats-Unis où il obtiendra un diplôme du MIT (Massachusetts Institute of Technology), puis un diplôme de design à l'université de Harvard (1948) où il fut l'élève de Walter Gropius, fondateur du Bauhaus et l'un des théoriciens du style international. 

Au cours des années soixante-dix, son cabinet connaît un succès croissant aux Etats-Unis et à travers le monde: Hôtel de Ville de Dallas, Texas, (1978), Bibliothèque J.F. Kennedy, Boston (1982), Hôtel Xiangshan, Pékin, (1983), Centre des congrès et des expositions, New-York, (1985), National Gallery of Art, Washington, la Banque de Chine, Hong Kong (1989). .

"La bataille de la pyramide"

En 1983, le président François Mitterrand fait appel à cet architecte, alors relativement peu connu en France, pour repenser le Grand Louvre. Aussitôt s'engage ce qu'on appellera la "bataille de la pyramide". D'un côté, le chef de l'Etat qui veut donner une nouvelle vie au musée, de l'autre côté, les conservateurs jugeant le projet trop moderne pour cette cour du 19ème siècle. 

Un académicien appelle à "l'insurrection" lors du lancement de la construction, des journalistes et des historiens s'insurgent dans la presse. Ieoh Ming Pei n'en démord pas: il veut "en faire une fois pour toute, le plus grand musée du monde". 

Trente ans après, son oeuvre a eu raison des débats. En 2018, ce sont plus de dix millions de visiteurs qui sont passés sous la pyramide pour se rendre au musée du Louvre.

Mahauld Becker-Granier et Xavier Allain