RMC

Comportements sexistes en festival: "Et là, j'ai senti une main au niveau de mes fesses"

Les stands pour écouter les victimes de comportements sexistes ou agressions font leur apparition dans les festivals. (Photo d'illustration)

Les stands pour écouter les victimes de comportements sexistes ou agressions font leur apparition dans les festivals. (Photo d'illustration) - Fred Tanneau - AFP

Les comportements sexistes et agressions sexuelles dans les festivals sont désormais la cible d'associations comme "En avant toutes", qui tiendra ce week-end un stand à Rock en Seine pour accompagner les victimes. Manon, 25 ans, se rend fréquemment en festival et a déjà subi deux fois des comportements très déplacés.

Manon, 25 ans, festivalière.

"Il m'est arrivé deux fois de me faire ennuyer en festival, au Tilliacum et au Paco Tyson (deux festivals de Loire-Atlantique), dans la foule et au bar.

Au premier, un gars a essayé de voler dans mes poches à deux reprises. La tentative de vol s'est faite très rapidement, j'ai quasiment rien compris. Toute la foule dansait quand j'ai senti une main venir dans la poche de ma veste.

Je pensais que c'était mon copain, c'est quand j'ai senti mon tabac partir que j'ai compris que c'était un vol. J'ai retenu la main du gars pour l'engueuler, je lui ai dit de dégager. Il a juste haussé les épaules et j'ai essayé de me remettre dans l'ambiance du concert. Même pas 10 secondes après, il a mis la main carrément dans la poche de mon jean pour prendre mon téléphone.

Il ne voulait pas me lâcher, sans doute parce que je suis petite au milieu de tous les mecs et que je devais avoir l'air seule au milieu de la foule. Ce sont mes amis qui ont dû aller le voir pour l'engueuler.

"Un mec a commencé à me caresser le dos"

Au Tilliacum, nous somme allés chercher des bières au bar, mais mes amis se sont faufilés bien plus facilement que moi. Du coup, je suis restée un peu en retrait pour les attendre. Et puis un mec a commencé à me caresser le dos, j'ai sursauté et je lui ai dit de me laisser tranquille. Il m'a demandé ce que je faisais, 'si j'étais seule', blablabla... Je lui ai dit que j'étais avec mes amis et mon copain en les montrant du doigt, j'ai pensé que ça allait suffire.

J'ai avancé de quelques pas, histoire de lui montrer que je n'avais pas envie de continuer la conversation, mais quelques minutes après j'ai senti une main, cette fois au niveau de mes fesses. J'ai reconnu la voix du type qui a dit à son pote 'tu vois, une meuf comme ça je la baise quand je veux'. Heureusement mon pote revenait du bar et à vu la scène.

"Ça reste super lourd"

Je ne sais pas si les mecs sont conscients de faire ça ou si c'est parce qu'ils sont saouls ou défoncés... Mais ça reste quand même super lourd. L'ambiance d'un festival, ce n'est pas de voler ou d'agresser les gens...

Pour la tentative de vol, j'ai envoyé un message à la page Facebook du festival car le lendemain j'ai vu que les gens se plaignaient du fait que quasiment toutes les tentes avaient été fouillées pendant les concerts et que plein de gens avaient subi des vols. Aucune réponse, et les messages sur le mur à propos des vols n'ont pas eu de réponse non plus.

Je ne l'ai pas fait pour le Paco Tyson. C'est un peu bête comme réaction, mais je me suis dit qu'ils ne pouvaient pas y faire grand chose et que ça n'allait sans doute pas les intéresser de savoir qu'ils y avaient des pervers saouls qui rodaient autour du bar."

Propos recueillis par Liv Audigane