RMC

Tricheries, pas de gagnant... Comment Koh Lanta va pouvoir se relever de sa saison des légendes ratée

Même si l'aventure est allée jusqu'au bout, la 20e saison de Koh Lanta n'a consacré aucun gagnant après la révélations de plusieurs épisodes de tricheries.

Coup de théâtre mardi soir lors de la finale de "Koh Lanta: la légende". Après une saison marquée par des tricheries, avec plusieurs candidats qui sont allés manger en cachette, aucun gagnant n'a été désigné, une première pour le programme regardé en moyenne par 5,2 millions de téléspectateurs. Les 100.000 euros promis habituellement au gagnant ont été reversés à une fondation contre le cancer créée par les proches de Bertrand Kamal, un candidat décédé en 2020 d'un cancer du pancréas.

Jusqu'au bout et malgré des fuites dans la presse, le suspense a été maintenu par la production, qui avait convoqué les candidats en avance à l'occasion de la finale. "Il y avait beaucoup d'amertume, beaucoup de rancœur aussi. Émotionnellement, on a senti que c'était horrible", raconte au Parisien, un employé d'Adventure Line Production, qui produit Koh Lanta depuis 20 ans. En plateau, l'animateur Denis Brogniart est à peine revenu sur les repas clandestins et la menace de grève de deux candidats, Claude et Laurent, pour obtenir plus de nourriture lors d'une épreuve.

"La production a été prise à son propre jeu", juge ce mercredi sur RMC Thierry Moreau, ancien directeur de la rédaction de Télé 7 Jours. "C'est le résultat d'une émission de téléréalité, parce que Koh Lanta, c'est l'ADN de la téléréalité: on a l'isolement, des épreuves, des jeux de stratégie et des éliminations. On a voulu nous vendre une émission familiale sur le dépassement de soi mais c'est une émission de téléréalité et dans une émission de téléréalité, tout est bon pour trouver à manger quand on est sur une île", ajoute-t-il.

"C'est la comédie humaine qui est mise en scène"

Mais selon lui, cela ne signifie en rien la fin de l'émission phare de TF1: "Je ne crois pas que ce soit la fin de l’émission. C’est une émission qui s’est relevée de la mort d’un candidat, de la mort d’un médecin de l’équipe et d’une accusation d’agression sexuelle, qui avait entraîné l’annulation d’une saison", rappelle Thierry Moreau.

"La seule chose à faire pour la production, c’est de redresser la barre en garantissant qu’il n’y ait aucune triche possible", explique-t-il. Et des dispositions ont déjà été prises pour les saisons à venir, selon lui. Pour la prochaine saison de Koh Lanta, actuellement en tournage en Asie, deux gardiens sont sur chaque camp, chargés de surveiller les candidats, avec un dispositif de surveillance pour garder l’intégrité du jeu et des candidats.

"C'est la comédie humaine qui est mise en scène dans Koh Lanta, la trahison, la roublardise aussi. Et les émissions 'All Stars' ont un inconvénient. Vous faites venir sur une île des candidats qui connaissent toute la mécanique de Koh Lanta et qui savent contourner les règles", conclut Thierry Moreau.

Chez les téléspectateurs, on est partagé. Mylène est "dégoûtée" d'avoir regardé toute la saison pour qu'au final, la victoire de Claude soit annulée: "Je m’attendais à ce qu’il y ait un gagnant malgré les polémiques. Je me demande qui résisterait à ne pas manger à sa faim pendant 40 jours avec toutes les épreuves qu’ils font", assure-t-elle. "Je pense qu’il y a eu d’autres triches les autres années et que ça s’est su cette année. Je n’en tiens pas compte, j’ai juste vu le jeu et les épreuves, et comme on dit, c’est juste un jeu, il ne faut pas leur en vouloir pour ça", ajoute Mylène. Alexandra, elle, est "soulagée" que la production ait enfin pris des sanctions. Tant que le public reste conquis, pas la peine d'arrêter.

>> A LIRE AUSSI - Remboursements Thomas Cook: Jean-Baptiste Lemoyne, le ministre du Tourisme, réagit aux révélations de RMC

Romain Poisot avec Guillaume Dussourt