RMC

"Ça met la population en danger": face aux sous-effectifs, les pompiers de Limoges portent plainte

Excédé par les effectifs insuffisants et après nombre d'avertissements restés sans réponse, le syndicat Force ouvrière des services d'incendie et de secours (SIS) de Haute-Vienne a déposé plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" auprès du procureur de la République de Limoges.

Effectifs insuffisants, avertissements restés sans réponse. Les pompiers de Limoges sont excédés. Le syndicat Force Ouvrière des services d'incendie et de secours de la Haute-Vienne, chargé de représenter les sapeurs-pompiers, a porté plainte auprès du procureur de la République de Limoges pour "mise en danger de la vie d'autrui", a dévoilé mercredi Le Populaire du Centre. Une procédure très rare.

Après plusieurs alertes lancées depuis plus d'un an, le syndicat a décidé d'accélérer le mouvement pour tenter de faire bouger les choses. Leur objectif est de mettre la pression sur les élus locaux pour obtenir des financements et recruter de nouveaux sapeurs-pompiers. Il en faudrait 15 à 20 supplémentaires selon le syndicat.

"On se retrouve dans des situations ubuesques comme le 25 décembre dernier où on se retrouve avec des effectifs de 30 sapeurs-pompiers alors que le règlement opération du SIS stipule qu'on doit être 37 par jour minimum", illustre à RMC Nicolas Corneloup, secrétaire général du syndicat.

"Ça met forcément la population en danger"

Il estime que la population est la première victime de cette situation. Dans son communiqué, le syndicat FO-SIS87 estime que le service est "dégradé" par les effectifs insuffisants et que les "délais de secours rallongés ne permettent plus d'assurer les missions régaliennes qui nous incombent."

>>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités

Une telle dégradation a des impacts concrets sur la population, estime le secrétaire général du syndicat: "On peut partir avec des fourgons de trois au lieu de six par exemple. L'impact premier c'est que ça retarde nos secours. En manquant de personnel, on ne peut pas faire partir tous nos camions et donc viennent de plus loin et mettent 20/25 minutes."

"On a déjà eu des départs de feu simultanés dans le centre-ville de Limoges où c'est des pompiers qui venaient de 30/40 km. Ça met forcément la population en danger."

Cette mobilisation a-t-elle déjà eu un effet? Le Conseil départemental de la Haute-Vienne a, en effet, annoncé dans la foulée un budget renforcé de 2% pour le Sdis 87 en 2023, soit 400.000 euros de plus par rapport à 2021, tandis que les communes ont augmenté leur budget concernant le financement du Sdis 87 de 7,5%.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC