RMC

Le choc à Manchester: "Ce matin, personne ne voulait parler au bureau"

Un attentat-suicide revendiqué par Daesh a fait au moins 22 morts lundi soir à Manchester, en Angleterre. L'explosion, qui s'est produite dans un hall de la salle de concert de la Manchester Arena, a eu lieu pendant le show d'Ariana Grande. Depuis, les rues se sont vidées et bon nombre de commerces ont fermé. David Roubinowitz-Balliol vit à Salford, à quelques kilomètres de l’Arena. Il évoque, sur RMC.fr, une ambiance pesante.

David Roubinowitz-Balliol, Français habitant à Salford, à quelques kilomètres de la Manchester Arena:

"Les gens sont extrêmement choqués. Ils se demandent mutuellement si leurs enfants vont bien. La plupart n’ont pas ou peu dormi. Au travail, nous sommes tous désolés. L’un de nos collègues était au concert hier soir. Heureusement, il va bien. Mais il n’est évidemment pas venu travailler. Ce matin, personne ne voulait parler au bureau. Tout le monde était silencieux et il y avait plusieurs absents.

C'est aussi très vide dans les rues. La gare Victoria, située juste à côté de l’Arena, est fermée. Les personnes venant de Liverpool ou de Leeds ne peuvent donc pas aller travailler en transports, ni venir en voiture car il y a beaucoup trop d’embouteillages. Ce matin, mon bus a notamment été dévié. 

"C’est très pesant"

Un grand cordon de police est installé tout près de mon travail. Il recouvre une zone commerciale où, habituellement, énormément de gens viennent prendre leur petit-déjeuner ou boire un verre dans un pub l’après-midi. Ça fait drôle de voir un espace normalement rempli de vie devenir aussi vide. La zone bouclée par les forces de l'ordre est très grande et bloque tous les accès. On peut voir l’Arena de loin mais on ne peut pas s’en approcher. Les gens passent devant et certains veulent jeter un coup d’œil, prendre des photos pour informer leurs familles, se recueillir.

Un bon nombre de commerces situés près de la salle de concert sont également fermés au public. La salle de sport que je fréquente m’a envoyé un texto pour me prévenir qu’elle ne pourra pas accueillir de clients aujourd’hui. C’est très pesant.

"Les Anglais sont choqués"

Dans la matinée, le centre commercial situé à côté de l’Arena, qui avait tout de même ouvert ses portes, a dû être évacué. Ça fait encore du remue-ménage. On a aussi reçu un mail nous disant de ne pas aller là-bas. L’ambiance est pesante et inquiétante.

C’est terrible. J’étais à Paris en novembre 2015 et tout ça rappelle beaucoup de souvenirs. En tant que Français, je suis à peu près 'habitué' à ce genre d’événements. Mais ici, les Anglais sont choqués. Ils habitent dans le nord du pays et ne s’attendaient pas à ce que cela se produise chez eux. Nous sommes dans une région différente de Londres, ça apparaissait loin pour eux, loin de ce qu’il peut se passer en France ou en Allemagne."

Propos recueillis par Julie Breon