RMC

Mort de Jérémy Cohen: que s'est-il passé?

Plusieurs candidats à la présidentielle se sont emparés d'un fait divers ces derniers jours. Un jeune juif de 31 ans, Jérémy Cohen, est mort renversé par un tram le 16 février. Après une suspicion d'accident, des images publiées sur les réseaux sociaux ont changé la donne.

De nombreuses réactions politiques après l'émoi sur les réseaux sociaux. Eric Zemmour a dénoncé une affaire étouffée, pendant que Marine Le Pen s'interrogeait sur un meurtre antisémite. "Toute la lumière doit être faite", sur le drame ont de leur côté demandé Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Yannick Jadot (EELV).

Jérémy Cohen, un jeune juif de 31 ans qui selon sa famille souffrait d'un léger handicap, est décédé le 16 février dernier, renversé par un tram à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Une vidéo diffusée ce lundi montre le jeune homme agressé par un groupe de personnes avant de s'enfuir et passer sous le tram.

Il reçoit des coups au visage avant de se faire renverser par un tram

Cette vidéo vient apporter un tout autre éclairage à sa mort. La nuit était déjà tombée devant ce hall d’immeuble connu pour être un point de deeal. Entouré par un groupe, il reçoit de nombreux coups aux visages.

Jérémy finit par s’extraire en titubant, traverse la route et marche sur les rails du tramway, qui le percute mortellement.

A ce stade, aucun élément ne permet de relier la mort de Jérémy Cohen à une agression antisémite

Au départ, l'enquête se tourne vers l'accident, mais elle évolue ensuite vers les violences volontaires ayant entrainé la mort. La famille de Jérémy cherche des réponses et enquête de son côté. S'agit-il d'un acte antisémite ? Interrogée, la communauté juive de Bobigny est également sous le choc.

"On se pose des questions, avait-il sa kippa sur lui? (...) Ca nous a énormément touché, je suis une maman, j'ai trois enfants mais on se dit qu'à tout moment on est à l'abri de rien", confie Sonia

Pour le moment, selon plusieurs sources, aucun élément ne permet de relier la mort de Jérémy Cohen à une agression antisémite. Aucune interpellation n'a été réalisée à ce stade.

Maxime Levy (édité par J.A.)