RMC

Saint-Nazaire: un policier en balade repère un homme suspecté de viol et permet de l'arrêter

Alors qu'il se promenait avec son chien à Saint-Nazaire, un policier a reconnu un homme soupçonné d'avoir commis un viol sur une adolescente de 13 ans. Grâce à sa réactivité, il a permis à ses collègues de l'arrêter.

C'était une promenade banale avec son chien qui, finalement, a permis l'arrestation d'un homme soupçonné de viol.

Christophe est brigadier depuis plus de vingt ans à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Il travaille en service de nuit et récemment, au commissariat, il a pris en photo le portrait-robot d’un suspect recherché pour le viol d’une adolescente. La jeune fille a été agressée à la fin du mois de décembre sur une plage, dans un secteur que le policier connaît bien.

Le 5 janvier, Christophe sort de chez lui vers midi promener son chien, sur le sentier des douaniers au bord de l’estuaire, comme souvent. Il aperçoit une jeune femme, suivie par un homme d’une trentaine d’années. Là, le policier ressent une impression étrange, comme s’il "dérangeait", raconte-t-il à nos confrères de Ouest France.

L'homme mis en examen et incarcéré

Il croise alors cet homme et il reconnaît aussitôt un signe distinctif décrit par la jeune victime de décembre. Nul besoin de vérifier la photo dans son téléphone, Christophe est sûr de lui: il a repéré LE violeur ayant sévi tout près de là.

Le brigadier décide de le suivre, tout en téléphonant à ses collègues du commissariat. Il finit par aborder le suspect, l’escorte jusqu’à ses collègues qui l’arrêtent, sans incident, si ce n'est qu'il dit "j’ai un couteau". Cet homme est ensuite placé en garde à vue, où il a en partie reconnu les faits.

Il a été mis en examen pour le viol de l’adolescente et a été incarcéré. Tout cela a été rendu possible grâce au réflexe et à la mémoire du brigadier qui, au passage, a probablement évité que le suspect ne commette une nouvelle agression.

Guillaume Biet