RMC

Trois caissières interpellées après avoir fait semblant de scanner les courses de leurs proches

Durant plusieurs mois, des caissières d'un supermarché du Pas-de-Calais ont fraudé des dizaines de milliers d'euros pour faire passer ni vu-ni connu des paniers de courses au rabais à leurs proches.

Trois employées de supermarché encaissaient seulement une partie des articles, pour faire faire des économies à leurs proches. Il y en a pour plusieurs dizaines de milliers d'euros de préjudice pour l'Intermarché en question, dans le Pas-de-Calais.

La technique de ces trois jeunes femmes était simple: en caisse, elles font semblant de passer les articles de leurs amis, leur famille ou leurs voisins en cachant avec leur main le code barre. Dans les "bip-bip" ambiants, impossible de se rendre compte de la supercherie. Et pour être sûre d'éviter tout soupçon, chacune accueillait à sa caisse les proches des autres.

Ni vu, ni connu... jusqu'en octobre 2022. L'une des trois employées rouvre sa caisse pour un client qu'elle connaît. La direction compare le montant du contenu du chariot et la somme enregistrée dans le logiciel, qui ne correspondent pas. Confrontée, la caissière avoue tout de suite le stratagème, et surtout, que ce n'est pas la première fois, et qu'elle n'est pas seule à l'utiliser.

Un trio licencié pour faute grave

Le trio est licencié peu après pour faute grave et une enquête est ouverte. Pendant deux mois, les gendarmes comparent le contenu des chariots sur la vidéosurveillance et les relevés bancaires du magasin. Ils constatent des écarts énormes, complètement ignorés jusque-là.

Nourriture, jeux vidéos, alcool et même électroménager... tout y est passé. Des courses à 1.000 euros passent à moins de 100 euros pour une vingtaine de clients privilégiés.

Tous ont été entendus lundi dernier: ils sont suspectés de recel de vol. Les caissières, elles, seront jugées pour vol aggravé par le tribunal de Béthune en juin prochain.

Lucile Pascanet (édité par J.A.)