RMC

Candidats en campagne: dans les pas de Jean Lassalle sur les marchés des Pyrénées-Atlantiques

Député sortant de la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, élu depuis 2002, Jean Lassalle est en difficulté à l'issue du premier tour des législatives. L'ancien candidat à la présidentielle a recueilli 17,71% des voix, loin derrière le candidat d’En Marche!, Loïc Corrégé (25,41%).

L'emblématique député des Pyrénées sera t-il balayé par le vent du renouvellement? Dans la 4e circonscription des Pyrénées Atlantiques, Jean Lassalle brigue son quattrième mandat de député. Mais, cette fois-ci, la tâche s'annonce difficile pour se faire réélire. Au soir du premier tour, l'ancien candidat à la présidentielle s’est adjugé une petite deuxième place avec 17,71% des voix, distancé par le candidat de la République en Marche, Loïc Corrégé (25,41%).

Pour autant, Jean Lassalle ne désespère pas et continue de faire campagne. Sur le marché de Navarrenx, entre embrassades et distribution de son numéro de téléphone aux automobilistes, il assure le spectacle. Mais il semble que cela ne suffise plus. "On le connaît, on le reconnaît… Ça va, y en a assez maintenant! C'est bon, il faut tourner la page. Il a passé toute sa vie à faire de la politique. C'est ça l'avenir? Non. L'avenir, ce sont les jeunes ", estime cet électeur.

"A côté de mon challenger qui est jeune, magnifique… je suis un vieillard sans défense"

Face à l'argument de la jeunesse et du renouveau, Jean Lassalle est à cours d'argument. Il joue donc la victime: "A côté de mon challenger qui est jeune, magnifique… je suis un vieillard sans défense. Et un vieillard sans défense qui agresse un jeune, ce n'est pas bien vu. Je n'ai aucun avantage sur lui". Lui, le jeune en question, c'est donc Loïc Corrégé, 37 ans, militaire de carrière, et candidat à une élection pour la première fois de sa vie,

"Ça fait 40 ans que Jean Lassalle est maire, 15 ans qu'il est député et il brigue un quatrième mandat. Au total, il en est à 108 ans de mandats cumulés, avance-t-il. C'est donc le candidat du passé et je suis le candidat de l'avenir". Et à ceux qui lui reproche de ne pas être un digne représentant du terroir, Loic Corrégé sait quoi répondre: "Vous croyez que Jean Lassalle est le seul à pouvoir défendre la régionalité? Je ne suis pas d'accord. Je connais ce territoire. Je l'ai dans les veines et il coule dans mon sang. On ne peut pas me dire que je ne suis pas digne de le représenter".

M.R avec Marie Régnier