RMC

Ce qu'il faut retenir du discours d'Emmanuel Macron à Strasbourg

Emmanuel Macron prononce un discours pour la journée de l'Europe au Parlement européen de Strasbourg, le 9 mai 2022

Emmanuel Macron prononce un discours pour la journée de l'Europe au Parlement européen de Strasbourg, le 9 mai 2022 - Ludovic MARIN - AFP

Le président Français Emmanuel Macron a prononcé à Strasbourg, ce lundi, son premier discours européen depuis sa réélection. Il a notamment a appelé à créer une "communauté politique européenne".

Le président français Emmanuel Macron a appelé lundi à Strasbourg à la création d'une "communauté politique européenne" pour accueillir notamment l'Ukraine, pendant la procédure d'adhésion à l'UE qui prendra des années, voire "des décennies".

Dans son premier discours sur l'Europe depuis sa réélection, le chef de l'Etat s'est également dit "favorable" à une "révision des traités" de l'Union européenne, comme proposé par le Parlement européen, pour gagner en efficacité institutionnelle par temps de paix comme en temps de crise.

Treize des 27 pays de l'UE se sont dits lundi opposés au lancement d'une procédure pour changer les traités. Emmanuel Macron a reconnu des "divergences" entre les Etats membres sur le sujet et souhaite évoquer cette question avec les dirigeants des 27 lors d'un sommet en juin.

Dans son intervention à l'occasion du jour de l'Europe, Emmanuel Macron a souligné que l'Ukraine, envahie par la Russie, était déjà "membre de coeur de notre union" alors que Moscou a organisé une commémoration militaire en grande pompe de la victoire de 1945 sur l'Allemagne nazie.

Ne pas "humilier" la Russie

Mais le processus d'adhésion à l'UE, à laquelle aspire Kiev, "prendrait plusieurs années, en vérité plusieurs décennies", a souligné le président français, qui a proposé, en parallèle, la création d'une "organisation européenne nouvelle".

"Cette organisation européenne nouvelle permettrait aux nations européennes démocratiques adhérant à notre socle de valeurs, de trouver un nouvel espace de coopération politique, de sécurité, de coopération", a expliqué Emmanuel Macron à l'occasion de la clôture de la Conférence sur l'avenir de l'Europe.

Emmanuel Macron a également déclaré à Strasbourg que, pour mettre fin à la guerre menée en Ukraine par l'armée russe, la paix devra se construire sans "humilier" la Russie.

"Nous aurons demain une paix à bâtir, ne l'oublions jamais. Nous aurons à le faire avec autour de la table l'Ukraine et la Russie (...) Mais cela ne se fera ni dans la négation, ni dans l'exclusion de l'un l'autre, ni même dans l'humiliation", a déclaré le président français au cours d'une conférence de presse au Parlement européen.

La rédaction avec AFP