RMC

"Dedans avec les miens, dehors en citoyen": après le grand n'importe quoi des attestations, comment le gouvernement essaie de se rattraper

Depuis le nouveau "confinement", les règles ne semblent plus très claires, et le gouvernement tente de remédier à cela.

Un slogan et une campagne de communication pour tenter de clarifier les règles de ce nouveau confinement. Jean Castex a présenté lundi soir 11 règles pour les départements confinés et ce slogan: "Dedans avec les miens, dehors en citoyen".

Depuis la mise en place du "vrai-faux" confinement samedi dans 16 départements, c'est la confusion générale sur les règles. Qu'est-ce-qui est autorisé, interdit? Quels commerces peuvent rester ouverts? Faut-il une attestation ou pas? Chaque jour un aspect du confinement a soulevé des interrogations.

>> A LIRE AUSSI - INFOGRAPHIES - Autorisé ou interdit, ouvert ou fermé? Le point sur les nouvelles restrictions sanitaires et les reconfinements locaux

Le terme même de "confinement" est remis en cause par l'exécutif. Le gouvernement tente de rendre les consignes plus claires. "Je ne reçois pas chez moi, "je télétravaille sauf impossibilité", ou encore "j'évite de manger ou de boire si je ne suis pas seul". Quelques exemples des 11 commandements présentés par Jean Castex lundi soir.

>> A LIRE AUSSI - Dans les coulisses de l'énorme "couac" des attestations de déplacements du gouvernement

"La compréhension fait partie de l'application des mesures"

Une tentative pour le chef du gouvernement de mettre fin à la cacophonie et simplifier les règles du confinement. "La compréhension fait partie de l'application des mesures", explique un conseiller de Matignon, qui admet le besoin de clarifier les choses.

Pour appuyer cette opération de communication le gouvernement réfléchit à une campagne d'affichage. Surtout le message devrait être martelé par les membres du gouvernement dans les prochains jours, notamment avec ce nouveau slogan, "Dedans avec les miens, dehors en citoyen".

Mais attention, cette campagne n'a pas de vocation nationale, explique un proche de Jean Castex, seuls les 16 départements sous confinement sont concernés. 

Seize départements, où résident environ un tiers des Français, font l'objet de "mesures de freinage" appliquées depuis samedi en raison de l'aggravation de la situation sanitaire. La première journée de ce confinement beaucoup plus léger que les deux premiers a été marquée par le retrait en catastrophe de la première version de l'attestation de déplacement. Le gouvernement est également critiqué par les scientifiques qui, dans l'ensemble, jugent les mesures insuffisantes pour freiner l'épidémie.

Quel est le message?

Dedans avec les miens? C'est-à-dire "Je ne reçois pas chez moi", "Je ne me rends pas chez les autres", "Je télétravaille sauf impossibilité", "J'aère régulièrement mon logement" et "Je ne sors plus après 19H00, sauf pour mon travail ou une urgence, et avec une attestation", est-il énuméré dans ce premier pilier.

Dehors en citoyen? Soit "Je peux sortir jusqu'à 19H00 pour des motifs autorisés: travailler, me promener, faire des courses, accompagner mes enfants à l'école, sortir mon animal de compagnie ou aller chez le médecin".

Mais, rappelle la campagne, "Au-delà de 10 km, je dois avoir une attestation justifiant le motif de mon déplacement" et "Je ne quitte pas la région ou mon département sauf motif impérieux ou professionnel, justifié par attestation". "Je porte le masque et je rappelle les distances" et si "Je peux retrouver des amis dehors", c'est "à six maximum en respectant les gestes barrière", met en garde le gouvernement.

Et "si je ne suis pas seul ou si je ne suis pas avec les personnes de mon foyer", attention: "J'évite de manger ou de boire".

Romain Cluzel (avec J.A.)