RMC

Des cahiers de doléances absents ou peu remplis dans certaines communes des Alpes-Maritimes

Dans les Alpes-Maritimes, à Nice, Saint-Laurent-du-Var ou encore Cagnes-sur-mer, les pages des cahiers de doléances ont été griffonnés de revendications. Mais la concertation nationale ne fonctionne pas partout dans le département.

La concertation voulue par le gouvernement, avec notamment le grand débat national, ne prend pas partout. C'est le cas dans dans certaines communes, assez huppées, dans les Alpes-Maritimes. 

"Je n'ai aucune revendication à l'heure actuelle"

A Saint-Jeannet, le cahier de doléance est disponible depuis le 18 décembre. Mais sur les 4.000 habitants, seuls 4 se sont déplacés. André, artisan et propriétaire, justifie son choix de ne pas y aller: "Je n'ai aucune revendication à l’heure actuelle qui me motiverait à m’y rendre. Au niveau du pouvoir d’achat et tout ça…à mon niveau, ça se passe bien". 

Certains habitants, comme Josie, souligne la méconnaissance quant à la mise à disposition d'un cahier de doléances en mairie: "Je n’ai pas entendu qui que ce soit, mais vraiment quelqu'un de Saint-Jeannois qui est là depuis 50, 60, 70 ans parler de ça".

La proximité avec les élus vantée

Sur la presqu’île de Saint-Jean Cap Ferrat, pas de traces non plus d'un cahier ni d'un débat organisé. Hervé, commerçant, estime ne pas avoir de revendications précises: "On est dans un endroit relativement privilégié, donc bon on a peut-être pas ce genre de discussion puisqu’on a un contact direct avec nos élus qui permettent de solutionner directement les problèmes".

Le maire Jean-François Dieterich (LR) n’est pas contre l’idée d’organiser des initiatives citoyennes mais concède n'avoir pas eu "de demande directe ou personnelle des administrés". Et vante sa proximité avec les habitants: "De toute manière je suis au contact permanent de la population donc je n’ai pas de difficultés à parler de tous ces sujets-là". 

Il n'y a pas non plus de cahier de doléance dans les villes voisines de Villefranche-sur-Mer et Beaulieu-sur-Mer. Les habitants pourront alors se pencher sur le site internet du grand débat où leurs contributions sont les bienvenues. 

Kelly Vargin (avec Julien Vattaire)