RMC

"Eric Zemmour ne propose pas de solution" tacle Laurent Jacobelli, porte-parole du RN, sur RMC

Marine Le Pen effectuait ce jeudi son premier gros déplacement de la campagne présidentielle. Une manière d'occuper le terrain médiatique alors qu'Eric Zemmour est omniprésent sur les thèmes de prédilection du RN.

Eric Zemmour envahit l'espace médiatique de Marine Le Pen. Et semble fait figure d'alternative à l'extrême droite: selon un sondage Harris Interactive pour Challenges publié mardi, elle chutait à 18% alors qu'elle caracolait en tête autour de 28% juste avant l'été, le polémiste lui est crédité de 11% des votes sans même avoir annoncé sa candidature.

Mais au RN, pas d'opposition entre la candidate et le polémiste.

"Nous n'avons pas d'ennemi dans le camp patriote. Marine Le Pen a proposé de discuter avec Eric Zemmour", assure Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national. Exit donc la possibilité d'un débat: "Débattre, c'est s'affronter, pourquoi débattre quand on partage un certain nombre de constats?"

"Marine Le Pen passe sa journée à débattre avec les Français, elle débattra avec les autres candidats lorsqu'ils seront déclarés", a-t-il aussi pointé.

Le RN veut mettre en avant les "propositions concrètes" de Marine Le Pen notamment celle sur la priorité aux Français dans l'attribution des logements sociaux. Et de pointer le manque de solutions proposées par le polémiste: "Éric Zemmour amoncelle des constats, il a des théories très sombres parfois, mais il ne propose pas de solution. Marine Le Pen endosse le costume de présidente. Ce sont deux visions de la politique".
P.B.