RMC

Fausses accusations: "Probable que Lagarde ait organisé cette machination", juge Raquel Garrido

La députée Nupes-LFI Raquel Garrido a répondu ce mercredi sur RMC aux fausses accusations visant elle et Alexis Corbière dans un article du Point, et crie à la manipulation politique.

Un journaliste du Point, Aziz Zemouri, accusait dans un article publié la semaine dernière Raquel Garrido et Alexis Corbière, députés Nupes-LFI, d'exploiter une femme de ménage sans-papiers. Des accusations qui se sont très rapidement révélées fausses, et la publication a été retirée.

Après le scandale, le journaliste se dit aujourd'hui persuadé d'avoir été "manipulé" et a déposé plainte contre ceux qu'il présente comme à l'origine des fausses informations. Parmi eux l'ex-député Jean-Christophe Lagarde, adversaire de Raquel Garrido aux législatives. Il dépose plainte pour abus de confiance contre lui, et également contre le policier Noam Anouar.

"Il est probable que Jean-Christophe Lagarde ait organisé cette machination"

Invitée de RMC ce mercredi matin, Raquel Garrido a répondu à ces accusations et à ce qui ressemble à une affaire polititique.

"Je ne sais pas, on n'a pas tous les éléments pour permettent de comprendre la motivation de ces événements. Le fait qu'il y ait une volonté politique derrière ce coup journalistique n'est pas à exclure désormais. Le coup était prévu d'être réalisé avant même le scrutin. Jean-Christophe Lagarde sentait que j'étais en train de le battre. Il est probable qu'il ait organisé cette machination", juge-t-elle.

Si elle dit "prendre acte" des excuses du Point, elle y voit tout de même une complicité du journal. "Je ne suis pas du tout d'accord sur l'idée de brebis galeuse et d'un coup de sang. C'est beaucoup trop facile. Le journaliste a déjà été condamné", rappelle-t-elle.

Aziz Zemouri, aujourd'hui mis à pied, n'en est pas à sa première affaire. Il vient d'être à nouveau condamné pour diffamation après un article dénigrant une femme qui accusait à l'époque Luc Besson de viol. "Normalement dans cet organe de presse, on doit se poser la question de savoir pourquoi il est encore là", commente-t-elle, estimant que le journal a été par le passé "horriblement injuste" avec La France insoumise.

https://twitter.com/jamesabbott1 James Abbott Journaliste RMC