RMC

Fin du cumul des mandats: "La qualité des députés a été réduite", déplore Willy Schraen

L'ancien maire de Poissy, désormais député des Yvelines Karl Olive, va déposer une proposition de loi pour permettre le retour du cumul des mandats et des fameux députés-maires. Une proposition qui a agité le plateau des "Grandes Gueules".

Depuis 2014, les fameux députés-maires ont disparu du paysage politique français. La loi du 14 février 2014 interdit en effet aux députés nationaux et européens ainsi qu'aux sénateurs de cumuler leur fonction avec un mandat local, le fameux cumul des mandats.

Mais certaines voix à droite notamment, s'élèvent pour un retour du cumul, au moins pour la fonction de député-maire: "Je pense qu'il n'y a pas d'incompatibilité pour être maire et député. C'est complémentaire. Ce n'est pas un cumul d'indemnité mais un cumul d'expérience", défendait vendredi sur France Info Karl Olive, député Renaissance des Yvelines et ancien maire LR de Poissy qui veut déposer une proposition de loi pour rétablir le cumul des mandants.

"Ça permet de connaître les rouages de l'administration, les rouages du terrain et éviter d'être complètement déconnecté", a-t-il poursuivi.

"Il faut empêcher les politiques de devenir des potentats"

"Les députés et les sénateurs peuvent toujours être conseiller départemental, régional ou municipal", tempère ce mardi sur le plateau des "Grandes Gueules" Etienne Liebig. "S'ils veulent une expérience de terrain, ils peuvent tout à fait l'avoir", ajoute-t-il.

"Il faut empêcher les politiques de devenir des potentats. Multiplier les mandats, cela donne un pouvoir à une seule personne gigantesque, inacceptable dans un pays démocratique", ajoute l'éducateur.

Mais pour le patron des chasseurs français Willy Schraen, également conseiller municipal, "la qualité des députés s'est potentiellement réduite depuis quelques années à cause de cette loi".

"C'est peut-être parce qu'on est dans une situation de transition mais je remarque qu'on s'est retrouvé avec des gens qui n'avaient pas conscience de la réalité du territoire", ajoute le chasseur qui raconte en avoir rencontré un bon nombre "hors-sol" avec les questions de ruralité notamment. "On s'est privés de gens compétents", ajoute Willy Schraen. "Qualitativement parlant on manque de compétence chez beaucoup d'élus qui sont hors-sols".

Limiter les députés-maires à la taille de la ville?

Être député-maire oui, mais pas pour tous poursuit Willy Schraen: "On peut avoir d'autres mandats mais que la maire de Paris devienne député c'est une connerie monumentale, pas parce que c'est la maire de Paris mais parce que certaines villes ne peuvent pas être administrées ainsi. Je pense que jusqu'à 100.000 habitants on peut être maire et député", assure le chasseur.

Pour l'éducateur Etienne Liebig, ce cumul des mandats pourrait pousser certains à faire avancer des dossiers qui leur tiennent à cœur, au détriment de l'intérêt public. Et de citer comme exemple les fonctions de Willy Schraen:

"Toi tu crois que la chasse est d'intérêt public, moi je pense l'inverse. Tu es dans un lobby, celui des chasseurs. Si tu es à la fois maire de ton village et député, tu vas avoir à cœur de défendre ce qui est dans ton territoire. Tu vas favoriser le lobby des chasseurs", prédit-il provoquant la colère de Willy Schraen.

G.D.