RMC

Jean-Luc Mélenchon sera présent à la Fête de l'Humanité, pour la première fois depuis 2016

INFO RMC. Jean-Luc Mélenchon va retrouver la Fête de l'Humanité à la mi-septembre, alors qu'il ne s'y était plus rendu depuis 2016.

C'est un petit événement. Alors qu'il boudait le rendez-vous depuis 2016, Jean-Luc Mélenchon se rendra à la Fête de l'Humanité le 10 septembre. Il n'était plus allé au grand rendez-vous des communistes parce que ses relations avec eux n'étaient pas très bonnes, voire carrément mauvaises.

Mais depuis, l'union de la gauche, avec la création de la Nupes, est passée par là. Et même si ses relations avec Fabien Roussel sont compliquées, Jean-Luc Mélenchon, qui a été invité, aura une prise de parole à la Fête de l'Humanité. La France Insoumise tiendra également un stand.

"Ça prouve que l'on peut discuter ensemble. c'est une bonne nouvelle", se réjouit un cadre communiste. "On n'était pas fâché, c'était juste des questions de problème d'agenda les années précédentes", tente de faire croire une proche de Jean-Luc Mélenchon, contactée par RMC.

Jean-Luc Mélenchon, après sa défaite à la présidentielle et sa campagne ratée pour devenir Premier ministre, a passé son été à décompresser. Doigts de pieds en éventail et lecture en bord de plage, voilà son programme au début du mois d’août, raconte une de ses proches qui décrit un homme qui avait besoin de prendre du repos. Il a notamment fêté son anniversaire en fin de semaine dernière, avant de revenir à Paris lundi.

Avant cela, en juillet, l’ancien candidat à la présidentielle a passé deux semaines en Amérique latine, “là où il puise son inspiration”, explique un nouveau député. Il est allé à la rencontre des présidents mexicain, colombien et hondurien. Il a aussi regardé de près les débats sur le pouvoir d’achat à l’Assemblée nationale, distribuant ses bons points auprès des 75 députés de La France Insoumise. “Il envoie souvent des messages pour nous féliciter après nos interventions”, confie l’un d’eux. Et la première de la classe pour lui, c’est Mathilde Panot, la présidente du groupe, qu’il félicite en privé comme en public. Et cela agace certains à la Nupes. “Franchement, je ne comprends pas, ses interventions sont grossières et sans nuance”, assurait un nouvel élu il y a quelques jours.

Jean-Luc Mélenchon n’est donc pas un retraité de la politique. “Pas question de le mettre au placard”, prévient même une cadre du mouvement. Il va d’ailleurs avoir trois prises de parole cette semaine aux universités d’été. Devant les jeunes militants mardi soir, puis une conférence vendredi soir et un meeting dimanche matin. Pour autant, il n’a plus aucun mandat électif, une première pour lui depuis 1983.

“Il n’a plus envie d’une bataille politique instantanée et permanente. Il a un regard plus débarrassé. Mais il est toujours là. Il va envoyer des cartes postales régulièrement”, prévient un de ses intimes. Le rendez-vous est pris avec la "marche contre la vie chère" qu’il organise prochainement.

Cyprien Pézeril avec Guillaume Descours