RMC

La pression judiciaire "accablante pour Marine Le Pen", juge Laurent Fargues

Le Procès interdit de Marine Le Pen de Laurent Fargues

Le Procès interdit de Marine Le Pen de Laurent Fargues - Laurent Fargues, First document

François Fillon n’est pas le seul à être empêtré dans les affaires. La présidente du Front national fait aussi l’objet d’enquêtes judiciaires. Assistants parlementaires, diffusion d'images de l'EI, mais aussi financement des campagnes électorales de 2012. Laurent Fargues, journaliste à Challenges et auteur du Procès interdit de Marine Le Pen revient sur ce qu’il a découvert à ce sujet.

Laurent Fargues est journaliste à Challenges et auteur du livre Le Procès interdit de Marine Le Pen*. Pour RMC.fr, il revient sur cette enquête menée depuis 2015 sur les soupçons de financements frauduleux du Front national concernant ses campagnes de 2012 pour la présidentielle comme pour les législatives: 

"Cette enquête de trois ans et demi porte sur le système de financement de la campagne présidentielle de Marine Le Pen de 2012 mais aussi des campagnes des candidats aux législatives. Depuis le début, la défense du FN est de dire ‘le dossier est vide’. Il se trouve que j’ai eu accès à ce dossier judiciaire et policier qui est loin d’être vide. 

Si ce dossier a fait l’objet d’une enquête de trois ans et demi, ce n’est pas pour rien. L’enquête est très étayée. Il comporte énormément d’éléments. L'objectif de mon livre Le Procès interdit de Marine Le Pen n’est pas là pour juger avant la justice. Mais pour livrer aux électeurs français des éléments d’information avant l'échéance présidentielle. 

Ce procès aurait pu se tenir avant la présidentielle. Mais Marine Le Pen n’a eu de cesse de multiplier les recours pour repousser ses rendez-vous avec les juges. Résultat: le procès devrait se tenir en juillet ou septembre 2017. Soit après les élections. C’est pourquoi, je voulais faire ce livre. Pour que les électeurs puissent avoir connaissance en détail de cette affaire judiciaire avant de voter et non après.

"Ce dossier est accablant pour le FN"

De mon point de vue, cette affaire est accablante pour le FN et pour Marine Le Pen. Car, selon mon enquête, un système de surfacturation a été mis en place au moment où Marine Le Pen a pris les rênes du Front national. Et aujourd’hui, les enquêteurs soupçonnent que ces bénéfices plus que larges ont été, en partie, reversés au Front national. Ce qui est illégal. 

De plus, il est important de comprendre que les candidats sont remboursés par l’État de ces frais de campagne, dès lors qu'ils récoltent plus de 5 % des suffrages. De fait, là, on parle là de l’argent du contribuable. 

Il est donc essentiel de s’interroger sur le rôle de Marine Le Pen dans ce système. Était-elle au courant? Face à ces questionnements, le FN explique que la justice est instrumentalisée. Cette défense est honteuse. Le fond du problème, ce sont bien les affaires, du côté de Marine Le Pen comme de François Fillon d’ailleurs. C’est juste une manière de parler d’autre chose. Une manière de détourner le regard des problèmes. Une manière de détourner le regard de l’opinion publique en alimentant la théorie du complot."

* Le Procès interdit de Marine Le Pen de Laurent Fargues, édition First Document, 15€95

La pression judiciaire autour de Marine Le Pen

Dans l'affaire mentionnée par Laurent Fargues, le FN est soupçonné d'avoir mis en place, via des kits de campagne fabriqués par Riwal, une escroquerie au préjudice de l'Etat, qui rembourse les frais de campagne, et ce par le biais notamment de surfacturations. Le parti, des dirigeants et des proches de la présidente du FN sont renvoyés en correctionnelle. C'est notamment le cas de Frédéric Chatillon, mis en examen dans une des enquêtes sur le financement des campagnes électorales du Front national.

E. H.