RMC

Les militants LR invités à choisir entre une primaire et un congrès: pourquoi Valérie Pécresse pourrait être en (large) difficulté

La primaire a du plomb dans l'aile si l'on en croit le sondage dévoilé hier par le parti.

Les militants des Républicains vont devoir choisir ce week-end entre deux procédures de désignations de leur candidat pour la présidentielle 2022. Soit une primaire à deux tours ouverte aux sympathisants de la droite et du centre, soit un congrès ouvert aux seuls militants LR.

>> A LIRE AUSSI - Deux options sur la table: Les Républicains vont (enfin) trancher pour la désignation d'un candidat 

Christian Jacob l'a annoncé à la suite d'un conseil stratégique, l'occasion aussi pour le patron du parti de dévoiler les résultats d'un grand sondage commandé par Les Républicains à l’Ifop. Un sondage dont il ressort clairement que pour les sympathisants sondés, Xavier Bertrand est le candidat le plus populaire pour représenter la droite.

Valérie Pécresse, grande perdante?

À la sortie du siège des Républicains mercredi soir, plus personne ne croyait encore à l'hypothèse d'une primaire. “Le match est plié”, lance un cadre du parti. Selon les résultats du sondage de l'Ifop, 60% des sympathisants sont contre l'organisation d'une primaire.

Ce qui n'arrange pas du tout Valérie Pécresse. Elle qui comptait sur le scrutin pour asseoir sa candidature face à un Xavier Bertrand qui refuse d'y participer.

La patronne de la Région Île-de-France est même doublement perdante car si l'hypothèse d'un congrès se confirme ce week-end, son mouvement politique en sera exclu. En effet, seuls les adhérents LR pourront se prononcer.

Pierrick Bonno avec Guillaume Descours