RMC

Mélenchon en a marre des sirènes de police: "Il a un problème avec la sécurité", tacle Djebbari

Pour l'ancien ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, les prises de position de Jean-Luc Mélenchon sur la police et la sécurité en France, l'empêchent d'être président de la République.

Jean-Luc Mélenchon n'aime pas le bruit. Le candidat malheureux à la présidentielle et chef de file de La France Insoumise s'est offusqué mardi des trop récurrentes sirènes de police dans les rues de Paris

"Joie. Retour dans Paris où jour et nuit jusqu'à minuit toutes les 10 minutes sur les grandes artères, hurlent les sirènes des voitures de police. Le droit au silence? Ce serait un refus d'obtempérer?", s'est-il interrogé sur Twitter.

"Sa position sur la sécurité l'empêche de devenir président"

Une sortie qui a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux mais aussi sur le plateau des "Grandes Gueules" de mercredi sur RMC et RMC Story. L'ancien ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari a taclé l'ex-député des Bouches-du-Rhône, assurant qu'il avait un problème avec la police.

"Je crois que Jean-Luc Mélenchon a un vrai problème avec la sécurité dans ce pays. Je crois même que sa position sur la sécurité l'empêche de devenir président de la République, à jamais", a taclé l'ancien ministre en référence aux trois échecs à la présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, en 2012, 2017 et 2022. "On s'en fout un peu de l'audition de Jean-Luc Mélenchon", a ajouté Jean-Baptiste Djebbari.

"Je m'en fiche complètement, il n'a qu'à retourner à la campagne. Quand il était député de Marseille, il n'est jamais venu, il n'est venu que faire de la figuration" a taclé de son côté Kaouther Ben Mohamed, en référence au mandat de député des Bouches-du-Rhône de Jean-Luc Mélenchon, de 2017 à 2022.

G.D.