RMC

Nadine Morano tacle la Nupes, "une escroquerie politique" et un "label anti-flics"

Invitée d'Apolline de Malherbe ce mardi sur RMC et BFMTV, l'eurodéputée Nadine Morano s'en est pris à l'alliance de gauche, la Nupes, la taxant d'"escroquerie politique" et de "label anti-flics". La proche de Nicolas Sarkozy a également estimé que l'ancien président de la République aurait dû être utilisé comme médiateur auprès de Vladimir Poutine, vantant son expérience sur la scène internationale.

L'eurodéputée LR Nadine Morano, était ce mardi matin l'invitée d'Apolline de Malherbe sur RMC et BFMTV, un mois après la débâcle des Républicains et de Valérie Pécresse au premier tour de l'élection présidentielle.

Nicolas Sarkozy comme médiateur auprès de Vladimir Poutine?

Interrogée sur un éventuel futur rôle politique à jouer pour Nicolas Sarkozy dont elle s'est toujours dite proche, Nadine Morano a estimé que son "expérience internationale", aurait dû être utilisée en pleine guerre d'Ukraine: "J’aurais bien aimé que son expérience internationale soit utilisée, j’aurais bien aimé qu'Emmanuel Macron le missionne pour aller voir Vladimir Poutine car à l’époque, il avait obtenu des résultats en Géorgie", a-t-elle assuré, évoquant l'invasion du nord de la Géorgie par la Russie en 2008.

Elle a également cité la libération en 2007 d'infirmières bulgares retenues prisonnières en Libye en mettant cette action au crédit de Nicolas Sarkozy: "Qu'il soit missionné dans ce cadre international de négociations comme il avait su le faire avec la libération d'infirmière libyennes (sic)", a-t-elle plaidé omettant d'évoquer les éventuelles contreparties de cette libération, négociées avec Mouammar Khadafi, le dictateur libyen de l'époque.

Quand à une éventuelle entrée de l'Ukraine dans l'Union européenne, Nadine Morano s'est dite contre tout élargissement: "L’Ukraine peut toujours candidater mais je suis contre tout élargissement. Déjà, il y a des critères pour adhérer et il faut être stable. Je pense que 27 c’est déjà beaucoup, c'est difficilement gouvernable et rajouter des pays dans l'Union européenne sans changer notre mode de fonctionnement, cela n'est pas faisable, cela n'est pas crédible, cela n'est pas raisonnable."

Laurent Wauquiez futur candidat?

Nadine Morano s'est également prononcée contre le principe d'une primaire chez Les Républicains, primaire qui a vu en 2022 Valérie Pécresse l'emporter pour une cinglante défaite au premier tour de l'élection présidentielle:

"Le dispositif que nous avons choisi de désigner notre candidat par une primaire fermée, est aussi mauvais que la primaire ouverte. C'est une machine de destruction massive d'un parti politique, comme le PS d'ailleurs. Celui ou celle qui veut être candidat à la présidentielle, devra être candidat à la tête du parti", a-t-elle assuré.

Et l'eurodéputée a déjà une petite idée quant au nom qui pourrait porter la candidature des Républicains à la présidentielle de 2027: "Laurent Wauquiez à toutes les qualités pour être président", estime-t-elle.

La "catastrophe" de la gestion du Covid-19

Nadine Morano a taclé la gestion de l'épidémie de Covid-19 par Emmanuel Macron: "Les finances publiques sont mal gérées, on a une dette exponentielle. La gestion du Covid-19, ça a été une catastrophe. Ils ont fait le "quoi qu’il en coûte", nous nous aurions faits "le quoi qui est nécessaire", parce que c'est l'argent de nos enfants et de nos petits enfants", a-t-elle lancé.

"C'est un très mauvais gestionnaire. Il parle beaucoup, il séduit beaucoup, c’est un séducteur Emmanuel Macron, mais pour le reste, dans les actes, il n'y a rien", a ajouté Nadine Morano.

La Nupes, "une escroquerie politique" et un "label anti-flics"

Alors que Les Républicains tentent de se reconstruire sur les décombres de leur défaite cinglante à la présidentielle, la gauche surfe sur la bonne performance de Jean-Luc Mélenchon au même scrutin. Insoumis, écologistes, communistes et socialistes se sont réunis sous une bannière commune, la Nupes, même s'il existe déjà quelques frictions en son sein. Une alliance en forme "d'escroquerie politique" pour Nadine Morano.

"Monsieur Mélenchon crie plus fort en disant n’importe quoi. Si l’opposition c’est de crier fort et dire n’importe quoi à la télé, c’est réussi. Et les votes à l’élection présidentielle, c’est parce que Jean-Luc Mélenchon est un excellent orateur mais il faut regarder de près son programme, c’est une catastrophe", juge l'eurodéputée LR.

"Et ceux qui seront labélisés Nupes pour faire élire des députés qui sous une forme d’escroquerie politique, disent qu’ils vont élire Jean-Luc Mélenchon Premier ministre... C’est le Président qui nomme le Premier ministre. Emmanuel Macron pourrait choisir une autre personnalité. Il n’y a pas de troisième tour à l’élection présidentielle".

"Je me réjouis que des socialistes quittent l’alliance parce que ce label Nupes, c’est un label anti-flic, une haine des flics", ajoute Nadine Morano.
Guillaume Dussourt