RMC

Régionales: les langues régionales se glissent dans les débats de la campagne en Occitanie

RMC DANS VOS REGIONS - La préservation des langues régionales s'est introduit dans les sujets de campagne en Occitanie.

Tous les jours cette semaine, on vous emmène dans une région de France pour évoquer les différents enjeux de ce scrutin. A quoi servent les conseils régionaux ? Quels bilans et quels programmes ?

Presque confidentielles, les langues régionales sont pourtant devenues un des thèmes majeurs de cette fin de campagne en région Occitanie. Et pour cause, la décision du Conseil Constitutionnel de censurer une partie de la "Loi Molac", notamment la partie qui visait à favoriser l’enseignement bilingue/l’enseignement "immersif" en langues régionales, a fait l'unanimité contre elle. Et dans la dernière ligne droite de la campagne, tous les candidats s’emparent de ce sujet.

L'occitan est une langue millénaire, à l’accent chantant, et compte 500.000 locuteurs dans la région, à peine 7% de la population.

"Je suis très fière de parler occitan et perpétuer cette langue car à la base c'est la langue d'ici", souligne une jeune lycéenne toulousaine.

"Présence de l'occitan et du catalan dans les transports régionaux"

L'occitan est de moins en moins utilisé au quotidien, alors que, selon une enquête de l'office public pour la langue occitane : plus de 9 personnes sur 10 réclament sa valorisation. Un paradoxe que la Région a déjà tenté de corriger, selon Benjamin Assié, co-listier de Carole Delga, la présidente socialiste sortante.

"La préservation de la diversité linguistique et culturelle est en enjeu aussi important que la préservation de la biodiversité. Carole Delga a initié lors du mandat précédant la présence de l'occitan et du catalan dans les transports régionaux."

Classes bilingues, associations

Mais Aurélien Pradié, le candidat Les Républicains propose d'aller encore plus loin.

"J'ai proposé que 20 millions d'euros soient fléchés sur des politiques publiques pour à la fois développer des classes bilingues et le fonctionnement des associations qui font partie des acteurs essentiels de la promotion culturelles."

Ces langues régionales sont aussi un moyen de séduire un électorat plus rural et plus âgé… mais pas que pour la tête de liste de la majorité présidentielle, Vincent Terrail-Novès.

"Ca parle vraiment à tout le monde car les gens ont envie de revenir plus proches des territoires, de l'histoire et du terroir."

Unanimité politique des candidats sur ce sujet. Tous s’accordent à dire que l’occitan favorise l’apprentissage du français.

-
- © -

RMC DANS VOS REGIONS

Episode 1: les transports, sujet-clé de la campagne en PACA

Episode 2: en Bretagne, la flambée du marché de l'immobilier embrase la campagne

Episode 3: dans les Hauts-de-France, la question de l'emploi et du chômage au coeur des débats

Episode 4: les langues régionales se glissent dans les débats de la campagne en Occitanie

Episode 5: vendredi

Paul Barcelonne (avec J.A.)