RMC

Retraites: en plus des 64 ans, l'exécutif veut accélérer l'allongement de la durée de cotisation

Le contenu de la réforme des retraites va être présenté ce mardi par la Première ministre, Élisabeth Borne. Une réforme qui s'oriente vers un report de l'âge de la retraite à 64 ans ainsi qu'une accélération de l'allongement de la durée de cotisation. Deux mesures qui changent la donne pour les futurs retraités.

Dernière ligne droite. Mardi à 17h30, la Première ministre, Élisabeth Borne, va détailler la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron. Un texte qui sera présenté en Conseil des ministres le 23 janvier prochain avant d'être débattu à l'Assemblée nationale à partir du mois de février.

Selon des sources concordantes, ce sera un report à 64 ans, et une accélération de l'allongement de la durée de cotisation, après les derniers arbitrages à l'Élysée.

Un report de deux de l'âge légal de départ à la retraite donc, c'est-à-dire qu'il faudrait attendre 64 ans pour pouvoir toucher sa pension de retraite, sauf en cas de départ anticipé pour carrière longue ou pénibilité. Mais atteindre cet âge légal ne permet pas forcément de toucher sa retraite à taux plein, c'est-à-dire à 100%.

43 ans de cotisation nécessaires pour une retraite pleine en 2027?

Il faut également avoir cotisé suffisamment longtemps, sans quoi la pension est abaissée. 41 ans et demi de cotisations sont nécessaires pour un départ en retraite aujourd'hui, et il est déjà prévu que 43 ans seront nécessaires en 2035, car cette durée augmente d'un trimestre tous les trois ans, c'est ce qu'on appelle la réforme Touraine.

Le gouvernement souhaite accélérer cette réforme. Les 43 ans de cotisation seraient ainsi nécessaires dès 2027, pour la génération née en 1965.

Victor Joanin avec Guillaume Descours