RMC

Réprimandé parce qu'il se maquille au lycée: ses camarades se mobilisent pour le soutenir

Parfois il porte des talons et il se maquille... Une originalité portée fièrement par Alexis, élève de 1ère L au lycée Bellevue d'Albi, mais qui lui a valu une convocation par sa CPE la semaine dernière.

Alexis, un jeune homme de 17 ans, a été convoqué, lundi par sa CPE. La raison: il vient maquillé dans son établissement depuis le début de l'année. Problème, une mère d'une collégienne de l'ensemble scolaire se serait plainte à la CPE, offusquée du maquillage et des talons portés par le jeune homme.

Depuis, les soutiens se multiplient au sein de ses camarades. Mardi, une première "journée maquillage" a eu lieu pour soutenir Alexis. Des dizaines d'élèves, garçons et filles, se sont maquillés en signe de soutien. Et ce jeudi matin, une deuxième journée maquillage est organisée.

"Selon eux, je n’avais pas une tenue adaptée"

Lorsqu'Alexis est convoqué chez sa CPE, il ne comprend pas tout de suite de quoi il est question.

"Je n’ai pas réalisé que mon maquillage avait choqué quelqu'un, que c’était possible et que des personnes pouvaient être atteintes par rapport à ça. J’étais surpris et ça m’a fait vraiment bizarre".

Une fois dans le bureau, le jeune homme est sermonné: "J’ai eu un rappel à l’ordre parce que dans le règlement ils disent qu’il faut avoir une tenue adaptée. Selon eux, je n’avais pas une tenue adaptée. Je ne devais pas me maquiller ou sinon de manière très discrète".

"On a décidé de tous se maquiller"

Cet élève de 1ère L partage alors sa mésaventure sur les réseaux sociaux. Choqués par cette situation, plusieurs de ses camarades décident de se mobiliser ce jeudi. Jade, amie d'Alexis est décidée à lui montrer son soutien

"On a décidé de tous se maquiller. Maquiller les garçons et les filles peu importe, pour montrer à tout le monde que peu importe le genre, on a le droit de se maquiller, on a tous nos droits".
Alfred Aurenche (avec Caroline Petit)