RMC

Au Teil, les habitants inquiets pour l'avenir de l'église fortement touchée par le séisme

La nef de l'église s’est effondrée, et le toit est éventré. Pour les habitants c'est un lieu historique de la ville qui est en péril.

Les constatations et la reconstruction débute tout juste au Teil, en Ardèche, 3 jours après le séisme de magnitude 5,4 sur l’échelle de Richter qui a secoué la région. Beaucoup d’habitations demeurent fragiles, les experts en bâtiment ont recensé 895 logements touchés.

Mais un édifice cristallise les inquiétudes : l’une des églises de la commune, l’église de St Jean-Baptiste qui menace de s’effondrer. Le clocher pourrait être enlevé par mesure de sécurité. 

Debout, sur la place du centre-ville, la bâtisse concentre les regards inquiets. Cet édifice a accompagné tous les moments importants de la vie de François et Joséphine. "C’est là que je me suis marié, c’est là que j’ai baptisé mes enfants, mes petits-enfants", explique-t-il. Avec Joséphine, ils n’ont qu’un seul souhait : "Même sans clocher, mais qu’elle reste là". 

"Elle ne sonne plus"

La nef s’est effondrée, le toit de l’église est éventré. Annie habite juste en face de l’église, et pour elle un silence inquiétant s’est installé. 

"Elle ne sonne plus. Et on aime bien entendre sonner toutes les heures. Il y a un vide comme dans l’église qui est à ciel ouvert", affirme-t-elle. 

Des réparations vont être engagées dans les prochaines semaines, l’église va rester fermer, assure le maire du Teil Olivier Péverelli.

"Il y a beaucoup de personnes qui pratique ce culte. Ça va être difficile donc on va voir si on peut mettre à disposition une salle des fêtes. On va s’organiser. J’ai vu le prêtre pour qu’on puisse faire la messe dimanche. On travaille bien ensemble", indique le maire. L’édifice restera inaccessible au moins un an. 

Mahauld Becker-Granier et Alfred Aurenche avec Guillaume Descours