RMC

Eau de pluie, recyclage, canalisations: le gouvernement dévoile son plan pour éviter les pénuries d'eau

Le gouvernement a lancé au mois de novembre le second volet de ses Assises de l'eau. Les conclusions, rendues ce matin, devraient présenter un corpus de mesures pour mieux gérer nos ressources en eau et les adapter au changement climatique.

Le gouvernement rend ce lundi matin ses conclusions huit mois après avoir lancé le second volet de ses Assises de l’eau. Invitée de RMC, la secrétaire d’État Emmanuelle Wargon a levé le voile sur une partie des mesures lancées pour mieux gérer les ressources d’eau. Des annonces qui interviennent en plein épisode de canicule en France, avec des températures historiques dans certains départements. 

Parmi les objectifs du ministère de la Transition écologique celui de mieux réutiliser l’eau de pluie. 

Pour Emmanuelle Wargon, si l'eau de pluie n’est pas assez utilisée, c’est parce que la France n’a pas été assez confrontée à la pénurie d’eau.

"On ne consomme que 20.000 litres en France d’eau réutilisé, alors qu’on est à 800.000 en Italie. Donc on a énormément de marge. On souhaite multiplier par trois la quantité d’eau réutilisé à partir des eaux de pluies ou des eaux dîtes non-conventionnels, il y a plein d’expériences internationales, il suffit de s’en inspirer", explique-t-elle face à Jean-Jacques Bourdin.

20% de l'eau perdue dans les canalisations

L’autre chantier majeur pour le gouvernement, c’est de réduire la quantité d’eau gaspillée. 

Premier objectif, donc, d'ici à 2025, le gouvernement veut tripler le volume d'eau que nous recyclons. Les collectivités locales devront créer des projets responsables, en lien avec les agriculteurs, les industriels pour sensibiliser la population.

Dans le secteur du bâtiment, à partir de 2022, toutes les constructions devront intégrer dans leurs plans des dispositifs pour économiser l'eau. En effet, en France, on perd environ 1,5 litre d’eau sur 5 dans les canalisations. En Guadeloupe, ça atteint même les 60%.

"Pour ça, il faut réinvestir dans le financement des canalisations. On a mis en place des prêts qui sont des 'aqua-prêts', qui sont des prêts à très longue durée et à taux bas pour aider les communes à réinvestir. Et il faut surveiller ça de beaucoup plus près. En gros, l’eau, il faut qu’on s’en occupe. Si on le fait maintenant, on sera capable de s’adapter au changement et donc à la baisse de notre ressource en eau", indique la secrétaire d’État. 

Des "ambassadeurs de l'eau" vont également être nommés, des jeunes en service civique ou en service national universel pourront être amenés à faire du porte-à-porte. Le gouvernement veut aussi agir à la source en protégeant les rivières, les plans d'eau naturels. 25.000 kilomètres de cours d'eau seront restaurés d'ici à 2022, certaines zones bétonnées seront supprimées, pour que la nature reprenne sa place. Budget alloués à ces mesures: 5.1 milliards d'euros.

Selon une récente étude Explore 2070, dans 50 ans, la France pourrait voir ses ressources en eau baisser de 40%. 

Guillaume Descours