RMC

À 200 mètres près, il y aurait eu 7 morts: sur RMC, le président de la SNSM salue le courage des 4 sauveteurs miraculés

Hommage national ce jeudi aux trois sauveteurs qui ont perdu la vie en mer vendredi dernier alors qu'ils partaient porter assistance à un marin-pêcheur. Xavier de la Gorce, président nationale de la société nationale de sauvetage en mer était l’invité de la matinale de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi.

Matinée d’hommage ce jeudi. Hommage aux sauveteurs de la SNSM, morts en portant secours à un chalutier en détresse. Ces bénévoles, prêts à risquer leur vie pour leur mission, interviennent 365 jours par an, le long du littoral ou dans une mer déchaînée à toute heure du jour comme de la nuit.

"Les 8.000 bénévoles sont prêts nuit et jour"

"La SNSM est un modèle unique au monde parce qu’il est entièrement mis en œuvre par des bénévoles. Ce qu’on ne sait pas, c’est que sous le sigle de société, c’est en fait une association, animée par 8.000 bénévoles et 80 salariés", affirme Xavier de la Gorce, président nationale de la société nationale de sauvetage en mer sur RMC.

"Les 8.000 bénévoles sont prêts nuit et jour, 365 jours par an, dans le quart d’heure d’alerte, à partir sur un bateau appareillé pour porter secours. C’est un modèle d’exception (…) La durée moyenne d’appareillage pour un sauvetage en mer est de 15 minutes (…) Les sauveteurs ce sont des gens qui ont ça dans les tripes depuis longtemps (…) ils n’ont aucun défraiements, ils ne touchent pas un centime".

"Les rescapés sont plutôt des miraculés"

Tous les marins pêcheurs des Sables d'Olonne se rendront à l'hommage, cette "grande famille de la mer" se dit très touchée par cette tragédie. Une tragédie qui aurait pu être encore plus dramatique, selon Xavier de la Gorce: "Les rescapés sont plutôt des miraculés parce qu’à 200 mètres près, on aurait eu un fort taux de probabilité que malheureusement on ait 7 morts".

Bourdin Direct (avec Caroline Petit)