RMC

A Levallois-Perret, les messes de Noël célébrées au Palais des sports

Les messes de Noël doivent s'adapter aux règles sanitaires. Des mesures qui réduisent le nombre de places notamment.

Les messes de Noël organisées un peu partout dans l'hexagone ce jeudi doivent elles aussi s'adapter aux règles sanitaires. Les fidèles devront cette année garder leurs distances et respecter les consignes fixées par les pouvoirs publics. À savoir laisser deux chaises libres entre chaque personne ou chaque famille et n'occuper qu'un rang sur deux. 

Une mesure qui restreint donc le nombre de places, alors à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine la paroisse a trouvé la solution. Les messes auront lieu dans le palais des sports de la commune.

Dans cette immense salle, une trentaine de bénévoles s'affairent. Sœur Nadège repasse le drap qui recouvre l'autel. “Un dernier petit coup de fer pour que la nappe soit vraiment accueillante”, affirme-t-elle. 

Derrière l'autel, un étage plus haut dans les gradins, une fresque est accrochée. Laurence est membre de la paroisse.

“Ce qui est important, c’est que derrière les prêtres le regard puisse s’arrêter sur quelque chose qui aide à la prière. Cette toile là permet d’imaginer les mages qui vont à la crèche”, indique-t-elle. 

Et sur cette toile blanche peinte à la main place l'étoile du berger. “C’est l’étoile qui a guidé les bergers et les mages jusqu’à l’endroit où Jésus est né”, indique-t-elle. 

Un lieu atypique

Un palais des sports, un lieu atypique pour célébrer une messe pour le Père Jacek Mleczko. “Nous fêtons la naissance de Jésus Christ qui est né dans une étable. Donc nous sommes d’accord que ce n’est pas un lieu parfait pour donner jour à un enfant”, explique-t-il.

Le bénitier est remplacé par le gel hydroalcoolique dans cette salle, 750 fidèles pourront être accueillis par messe. C'est trois fois plus que dans l'église de la commune. Un soulagement pour le prêtre.

"Ce serait vraiment très difficile pour moi de dire aux fidèles sur le parvis de l’église, je suis désolé, il n’y a plus de place, rentrez chez vous”, admet-il. 

Ce prêtre présidera la deuxième messe. La première sera donnée par l'évêque de Nanterre.

Bettina de Guglielmo avec Guillaume Descours