RMC

Carburant: les siphonnages de réservoir en augmentation depuis le début de la pénurie

Des réservoirs percés, de l'essence siphonnée... Le phénomène est de plus en plus fréquent depuis le début de la pénurie de carburant, avec notamment des vols sur des véhicules comme des ambulances.

Le phénomène était déjà en recrudescence ces derniers mois avec la flambée des prix des carburants et la pénurie n'arrange rien. Les siphonnages de réservoirs se multiplient. Le mode opératoire des voleurs d’essence, ce dépanneur le connaît par cœur.

“Ils font un trou et placent un récipient pour récupérer 20 litres de carburant. La semaine dernière, on a dû effectuer trois interventions pour vol de carburant sur véhicule ambulance où ils savent qu’il y a du carburant dans le véhicule. C’est là qu’ils se servent”, explique-t-il.

Les réservoirs de trois ambulances percés des dégâts que Bertrand constatait pourtant peu chez ses clients. “C’est vrai que ça n’arrive quasiment jamais, mais là ça devient récurrent. Un réservoir percé ça coûte quand même une certaine somme quoi. Donc, pour récupérer 30 ou 40 euros de carburant, c’est un peu stupide”, pointe-t-il.

Les sociétés de livraison très impactées

À quelques minutes de là, il y a l’entrepôt de Patrick, gérant d’une société de livraison. Son dernier vol de carburant remonte au début de la pénurie.

“La pénurie engendre, je pense des malveillances. Non, ce ne sont pas 40 balles de gazole que tu voles, c’est un réservoir, c’est un camion que tu bloques, c’est un chauffeur qui n’a pas de travail. Pas vu pas pris, donc c’est open bar pour tout le monde”, assure-t-il.

Cette nuit encore, ses utilitaires resteront garés dans l’entrepôt. Plus question de les laisser chez ses salariés ou sur la voie publique.

Marilyne Ottmann avec Guillaume Descours