RMC

Couvre-feu, confinement... Avant un nouveau Conseil de défense à l'Elysée, quels sont les chiffres du Covid-19 en France?

Mardi, 3.270 malades du Covid-19, parmi les cas les plus graves, étaient en réanimation ou soins intensifs, selon la base de données de Santé publique France.

Statu quo ou serrage de vis: si la France a échappé au confinement la semaine dernière, qu'en est-il des chiffres cette semaine? Un nouveau Conseil de défense se tient ce mercredi matin à l'Elysée autour d'Emmanuel Macron, juste avant le Conseil des ministres. Il ne devrait pas y avoir d'annonces particulières: il n'y a pas d'évolution majeure ces derniers jours du coté des chiffres.

Le nombre de contaminations quotidiennes est quasiment constant, voire en très légère augmentation (+1%) par rapport à la semaine dernière. Le fameux "plateau montant" semble se stabiliser autour d'un peu plus de 20.000 nouveaux cas de Covid-19 par jour.

Le taux d'incidence, lui, augmente moins vite ces derniers jours: et la tendance se confirmait mardi soir avec 212 cas sur 7 jours glissants pour 100.000 habitants. 

Le gouvernement surveille enfin la diffusion du variant britannique grâce aux analyses des laboratoires région par région. Et ce point est plus inquiétant: de 6% des cas de contamination en Ile-de-France début janvier... On est passé à près de 20% la semaine dernière. Et jusqu'à 26%, plus d'un un cas sur quatre dans la région Centre. 

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: une nouvelle mutation du variant anglais encore plus inquiétante?

Plus de 400 malades du Covid-19 sont morts à l'hôpital dans les dernières 24 heures, selon les données mardi soir de Santé publique France qui fait état d'hospitalisations toujours en hausse, y compris en réanimation. Le total de morts atteint le chiffre 76.512 - dans les hôpitaux et établissements médico-sociaux comme les Ehpad - depuis le début de l'épidémie. 

Mardi, 28.029 malades du Covid-19 étaient hospitalisés, et 3.270 malades du Covid-19, parmi les cas les plus graves, étaient en réanimation ou soins intensifs, selon la base de données de Santé publique France.

Quatre semaines après le début de la vaccination en France, plus de 1,54 million de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin. Parmi elles, un peu plus de 67.000 avaient reçu les deux doses lundi soir, selon Santé publique France qui donne ces chiffres avec un jour de décalage. Emmanuel Macron a assuré que "d'ici la fin de l'été, nous aurons proposé un vaccin à tous les Français qui le souhaitent". 

 Le président a reconnu que le rythme de vaccination "peut paraître trop lent" par rapport à d'autres pays comme la Grande-Bretagne ou les Etats-Unis, mais "ce n'est pas notre stratégie de vaccination qui permettra d'éviter à court terme un reconfinement ou non", a-t-il affirmé, en demandant aux Français d'être "collectivement extraordinairement responsables".

Pierrick Bonno