RMC

Crise migratoire à Calais: "Un coût de plusieurs centaines de millions d'euros"

Le député LR de la 7ème circonscription du Pas-de-Calais, Pierre-Henri Dumont, nous dévoilait ce lundi matin son rapport sur le coût économique et budgétaire de la crise migratoire sur Calais et sa région.

"Plusieurs centaines de millions d'euros". C'est le coût de la crise migratoire à Calais et dans ses environs estimé dans un avis budgétaire remis à l'Assemblée nationale par le député LR Pierre-Henri Dumont. Ce lundi sur RMC, il a aussi précisé: "On estime environ à 60 millions d'euros le coût de la présence des CRS, de la gendarmerie mobile sur le territoire".

Pierre-Henri Dumont a aussi évoqué les pertes économiques sur le territoire de Calais. Le port a vu son chiffre d'affaires baisser de 15% au plus fort de la crise. Il a perdu son trafic historique: celui du transport de voitures neuves vers la Grande Bretagne, 300.000 véhicules par an, finalement détourné vers Zeebruges en Belgique. Autre secteur au point mort aujourd'hui: la logistique. L'un des plus gros projets de zones d'activité de la région a pris plus de 5 ans de retard un déficit de 6 millions et demi d'euros.

"La Grande-Bretagne peut faire beaucoup plus"

Le transport routier a lui aussi payé le prix fort de la crise migratoire: sécurisation des parkings, dégâts sur les marchandises, mais aussi le coût des amendes reçues à la frontière franco-britannique. 4.000 livres par migrants, à la charge du transporteur et du chauffeur. Un peu plus de 3370 amendes ont été délivrées à la frontière franco-britanniques entre juillet 2016 et l'été 2017.

Le député préconise une prise en charge obligatoire dans un centre d'accueil. Il souhaite également que la Grande-Bretagne "prenne ses responsabilités": "La seule réponse de la Grande-Bretagne a été de financer le mur entre la jungle et l'autoroute et là, la Grande-Bretagne veut payer l'éclairage de l'autoroute. La Grande-Bretagne peut faire beaucoup plus, accueillir beaucoup plus de migrants".

P.B. (avec M.M.)