RMC

Clémentine Autain pour une garderie au sein de l'Assemblée: "C'est une aspiration dans toute la société"

Pour la députée (LFI) de Seine-Saint-Denis, invitée ce lundi dans Bourdin Direct, installer une garderie au sein de l'Assemblée pour les enfants des députés serait une bonne chose.

C'est une des conséquences du renouvellement et du rajeunissement de l'Assemblée nationale, en même temps que sa féminisation. Interrogé par Le Parisien sur l'absence de garderie pour les enfants des députés à l’Assemblée nationale, Clémentine Autain a estimé que le Parlement devait s'adapter à "cette aspiration". "Il existe dans le pays une aspiration à mieux articuler les temps familiaux et les temps de travail, que le rythme à l'Assemblée comme dans la vie politique n'a pas pris en considération, estime Clémentine Autain ce lundi dans Bourdin Direct. C'est une aspiration dans toute la société. Il y a plus de femmes à l'Assemblée et beaucoup de jeunes hommes qui se posent aussi ces questions".

"C'est une question qui va monter à l'Assemblée"

La députée de la France Insoumise est en persuadé, "c'est une question qui va monter à l'Assemblée".

"Si nous-mêmes ne sommes pas dans la vraie vie, si on ne prend pas en considération ce besoin d'articuler les temps de la vie et de travail, nous ne sommes pas à l'image de la société. Faire de la politique ou exercer une responsabilité dans une entreprise, quand vous avez des enfants en bas âge, c'est quand même la croix et la bannière".

Ce qu'a exprimé Yaël Braun-Pivet, députée LREM, dans article du Canard enchaîné mercredi dernier dans lequel elle affirme: "Le mercredi matin, je ne pourrai pas être à l'Assemblée car je dois m'occuper de mes enfants".

"Pas le droit de payer une baby-sitter avec l'indemnité de frais de mandat"

A la députée La République en marche, Aurore Bergé, qui estime que les députés gagnent suffisamment leur vie pour trouver une solution de garde, Clémentine Autain répond: "Oui, mais les députés gagnent suffisamment leur vie pour se payer un taxi, or ils bénéficient d'une enveloppe taxi en plus de leur indemnité. Et visiblement avec l'indemnité représentative de frais de mandats, vous pouvez vous acheter un costume très cher mais il n'est pas prévu que vous puissiez vous payer une baby-sitter." Venir à l'Assemblée avec ses enfants? Dans les mois ou années qui viennent, cela sera peut-être possible.

P. Gril avec JJ. Bourdin