RMC

Faillite de Thomas Cook: de nombreux clients toujours en attente de remboursements

Trois ans après la faillite du voyagiste Thomas Cook, de nombreux clients sont toujours dans l'attente du remboursement de leur voyage non-effectué.

Près de trois ans après la faillite de Thomas Cook, des clients du voyagiste sont toujours en attente de leur argent. Pourtant, début avril, l'Association professionnelle de solidarité du tourisme (APST), chargée de faire ces remboursements, a clamé que 100% des dossiers complets étaient remboursés.

Les dossiers "complets": c'est là qu'est toute la nuance, parce que cela laisse encore des familles sur le carreau. Et elles sont nombreuses. Il n'a fallu, à "RMC s'engage pour vous", que quelques heures pour en trouver, après avoir lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux. Parmi la cinquantaine de témoignages recueillis, c'est toujours la même chose: un dossier encore en attente et pas de remboursement.

C’est le cas de Fanny et Samuel. Ils ont dépensé plus de 3.000 euros pour un voyage en Egypte. Mais 15 jours avant le départ, Thomas Cook fait faillite. Et aujourd'hui, près de trois ans après, ils n’ont pas récupéré le moindre centime. "On est toujours au même point et on regarde systématiquement sur le site internet le suivi de notre dossier", explique Samuel.

"Il a été contesté sur le montant, on ne sait pas pour quelles raisons. Et du coup, il est toujours en attente, on n'a pas d'évolution. Pourquoi notre dossier ne passe pas ? Je ne sais pas. On a tout fait dans les règles, envoyé les justificatifs, les factures, nos relevés de compte... Tout ça, on l'a fourni en temps et en heure. On en arrive à un point où l'on manque de moyens", déplore-t-il.

La ministre va surveiller

Fin juin, il restait 1.400 familles sans solutions: l’APST leur dit que leur dossier est en attente car jugé incomplet, mais impossible pour les clients d’en connaître précisément la raison car personne ne leur répond. 

Comme le révélait RMC en décembre, l’APST joue toujours la montre et met du temps à répondre aux clients, dans le but de les décourager.

Si certains ont surement dû abandonner, d’autres ont fini par prendre un avocat. Car l’union fait la force, comme souvent. Maître Benjamin Cabagno, qui défend près de 180 clients, dont deux tiers attendent encore un remboursement, assure avoir trouvé une solution avec l'APST: "C'est long parce que chaque situation est différente. Les motifs d'opposition ne sont pas les mêmes, mais dans l'ensemble on a réussi à décortiquer et faire en sorte que 90% des cas puissent dans les prochaines semaines avoir un remboursement".

"On cherche des solutions pour les gens qui ont bien déclaré leur prestation de voyage et donné les pièces justificatifes à l'APST. Ce sont ces gens-là qui devraient être remboursés", ajoute-t-il.

En résume, 90% des clients de cet avocat doivent être remboursés dans les prochaines semaines.

De son côté, l'équipe d’Olivia Grégoire, la ministre chargée du Tourisme, assure qu'elle va surveiller le remboursement du reste des dossiers.

En décembre dernier, après les révélations de RMC expliquant que plus de 15.000 personnes attendaient toujours d’être remboursées pour des voyages qu'elles n’avaient pas pu faire, le ministre du Tourisme de l’époque, Jean-Baptiste Lemoyne, s'était déjà engagé à ce que tout le monde voit son dossier être réglé d’ici la fin-mars.

Joanna Chabas