RMC

Gilets jaunes: On veut créer une sorte de coordination nationale pour devenir une force politique

RMC
Après plusieurs semaines de manifestations non-organisées, certains "gilets jaunes" souhaitent se structurer pour former une alternative politique.

Dans quelques jours, le mouvement des "gilets jaunes" aura deux mois. Un mouvement qui commence à se structurer. Samedi, une vingtaine de collectifs de gilets jaunes venus de toute la France se sont réunis à Marseille pour jeter les bases d'une organisation politique. 

La coordination Gilets Jaunes le Mouvement, qui revendique 14.000 adhérents, prévoit d'organiser dans les semaines qui viennent des assemblées citoyennes dans toute la France. 

"La suite, c’est qu’on va structurer ce mouvement comme on a déjà commencé depuis un mois en nous appuyant sur ces 14.000 personnes pour qu’ils aillent partout sur le territoire pour rassembler davantage. On a une autre réunion qui s’organisera au mois de janvier ou au début du mois de février avec le monde associatif, des personnalités pour élargir et créer une sorte de coordination nationale pour tout simplement devenir une force politique et peser dans le débat public", explique Hayk Shahinyan, un des porte-parole de Gilet Jaune le Mouvement. 

Alternative au débat national

Il précise que ce sera aux adhérents de décider s’ils veulent aller aux élections européennes ou pas. 

Une plateforme en ligne va également être lancée, au plus tard d'ici à deux mois, pour recueillir les doléances des Français. Une sorte d'alternative au grand débat national qui va être lancé par le gouvernement et auquel ces gilets jaunes ne croient pas.

Juliette Droz (Avec G.D)