RMC

Le célèbre timbre rouge de La Poste va-t-il bientôt disparaître?

DUPIN QUOTIDIEN - Tous les jours à 7h20, on parle éco et conso avec Marie Dupin, dans RMC Direct, sur RMC.

C'est une devinette bien connue des enfants: qu'est-ce qui fait le tour du monde tout en restant dans son coin? Pourtant, le fameux timbre rouge de la Poste pourrait bien disparaître très vite. Et c'est le patron de la Poste, Philippe Wahl lui-même, qui le dit.

Une annonce en défaveur du timbre rouge - le plus connu et le plus cher aussi (1,28 euro contre 1,08 pour le vert - qui intervient au moment où l'on apprend que le service courrier de la Poste ne représente plus que 18% du chiffre d'affaires.

Ce timbre prioritaire assure normalement que la lettre que vous postez sera distribuée le lendemain à son destinataire. Mais selon le patron de la Poste, celui-ci n'est plus vraiment utile, avec tous les moyens de communication urgents qu'on a à notre disposition et notamment les e-mails. Selon le patron, "il y a dix ans les familles françaises écrivaient une cinquantaine de lettres rouges par an. L’année dernière on tournait plutôt autour de cinq par an". 

>> A LIRE AUSSI - Après des pertes historiques, voici comment la SNCF compte se relancer

Quel intérêt pour La Poste de supprimer le timbre rouge?

Faire des économies tout simplement. Le timbre rouge on le disait c'est J+1. Or une distribution du courrier en 24h oblige La Poste de aire partir des camions rapidement, parfois à moitié vides. C'est plus de contraintes, et donc ça coûte plus cher.

Pourtant, ça ne va pas être si simple de supprimer le timbre rouge: c'est avant tout une mission de service public. Comme la distribution du courrier 6 jours sur 7, comme l'ouverture de comptes en banques pour les plus démunis.

Pour toutes ces missions, l'Etat est censé donner de l'argent à La Poste en compensation. Sauf que ces compensations se sont élevées à seulement 260 millions d'euros l'an dernier alors que La Poste estime en avoir pour plus d'un milliard.

En clair, La Poste ne s'y retrouve plus. Il y a donc des négociations qui ont débuté début janvier entre l'Etat et la Poste pour voir comment alléger les missions de service public de La Poste. Et la suppression du timbre rouge pourrait bien n'être qu'un début...

Marie Dupin (avec X.A.)