RMC

Le confinement, vecteur de lien social entre voisins

Le confinement qui a permis aux voisins de se rapprocher. C'est en tout cas ce qui se passe dans le 17ème arrondissement de Paris.

La traditionnelle fête des voisins devait avoir lieu ce soir, mais elle a été officiellement annulée. Elle est reportée au 18 septembre 2020. Alors l'organisation fête des voisins a décidé de proposer ce soir, le 29 mai, une "fête des voisins aux balcons et fenêtres" pour respecter les gestes barrières.

Cinquante ans que Martine habite cet immeuble, et c'est la première fois qu'elle célèbre la fête des voisins. Pour l'occasion, elle a plein d'idées.“Tout le monde a mis un paréo à sa fenêtre avec des ballons et aussi des petits paniers suspendus pour symboliquement donner aux voisins d’en dessous un panier avec des friandises, trinquer symboliquement pour la fête des voisins”, détaille-t-elle.

Une ambiance festive créée grâce au confinement. Pierre qui tient la pizzeria au rez-de-chaussée s'en réjouit. 

“Premier vendredi soir où on est revenu, c’était la fiesta. Tous les voisins qui sont en mode DJ, il y avait une super ambiance. Ca nous a mis du baume au cœur”, affirme-t-il. 

Un rapprochement grâce aux applaudissements

Tout a commencé avec les applaudissements de 20h. Puis des soirées depuis les balcons. Et de fil en aiguille, des liens solides se sont tissés selon Thomas.

“On ne se connaissait pas. Et au final, on voyait plus nos voisins que notre propre famille, tous les soirs à 20h. Même la journée, il m’arrivait de me mettre à la fenêtre et de parler avec Martine ou Françoise. Du coup, on a vraiment créé ce petit lien particulier qui n’aurait jamais existé s’il n’y avait pas eu le confinement”, affirme-t-il. 

Pour la fête des voisins du 18 septembre, il espère que la fête sera encore mieux et dans la rue cette fois-ci.

Garance Munoz avec Guillaume Descours