RMC

Logements insalubres: "Pour les personnes qui vivent dans ces appartements, la double-peine du confinement"

Toute la semaine, RMC est aux côtés de la Fondation Abbé Pierre qui vient en aide aux plus démunis, touchés par la crise, le froid et l'insalubrité.

1,3 million de Français vivent dans des logements indignes selon la Fondation Abbé Pierre. À chaque coin de murs, près des lits, sous les fenêtres, au plafond aussi. Partout dans le petit appartement de Catherine et de sa famille, des tâches noires d'humidité, de moisissures. “Quand je rentre dans ce bâtiment, j’ai envie de vomir”, assure-t-elle. 

Ça fait plus de deux ans que ça dure. Mais la crise sanitaire et les deux confinements ont plombé encore un peu plus le moral de la locataire.

“C’est dur parce qu’on reste dans un appartement dégradé avec de l’humidité. Si le troisième confinement arrive ça va être encore pire parce qu’on va rester dans la ‘merde’”, indique-t-elle.

Grâce au soutien de la Fondation Abbé Pierre, elle vient d'obtenir un arrêté d'insalubrité pour son appartement. Ça doit obliger le propriétaire à faire des travaux. 

Le confinement encore plus difficile à vivre

Mais depuis le premier confinement, au-delà des aides juridiques, Samuel Mouchard et ses équipes de l'Espace Solidarité Habitat de la Fondation font aussi beaucoup d'accompagnement psychologique.

“Quand on est dans un logement indigne, c’est la double peine parce que nous seulement, on est confiné et en plus, on est confiné dans un appartement qui est dangereux pour sa santé. On a vu des gens sortir très déprimé du confinement”, assure-t-il. 

Et cet accompagnement était d'autant plus important que, pour beaucoup de ces locataires d'habitat indignes, la Fondation Abbé Pierre est le seul interlocuteur vers qui se tourner.

Martin Bourdin avec Guillaume Descours