RMC
INFO RMC

Paris sportifs, Loto,... les Français jouent de plus en plus aux jeux de hasard

Avec l'inflation, les Français jouent de plus en plus aux jeux de hasard, dans l'espoir de gagner de l'argent. Une progression qui n'étonne pas les addictologues.

Ce vendredi était un vendredi 13. Un jackpot du loto de 16 millions d'euros et une tentation de jouer plus qu'à l'accoutumée. Entre superstition, ferveur et envie de gagner, la FDJ estime que 80% des Français participeraient à un jeu de tirage un vendredi 13 et 49% à un jeu de grattage.

+15% sur un an

Mais cette frénésie n'est pas seulement cantonnée au vendredi 13: les jeux de hasard séduisent de plus en plus les Français en cette période d'inflation. L'Autorité nationale des jeux (ANJ) constate une augmentation de 15% de mises sur les tickets à gratter et la loterie de la Française des jeux (FDJ), entre le troisième trimestre 2021 et le troisième trimestre 2022. En tout, 12 milliards d'euros ont été misés par les Français sur cette période.

Même constatation sur le pari sportif où la Coupe du monde a vu un boom des mises en ligne. 615 millions d'euros ont été misés pendant le Mondial 2022: un chiffre largement supérieur à celui de l'édition 2018 (366 millions d'euros) et de l'Euro 2021 (420 millions d'euros).

>>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités

L'inflation incitation à jouer

Les difficultés "budgétaires des Français auraient plutôt tendance à les inciter à jouer davantage", d'après l'ANJ. Une tendance qui n'étonne pas les addictologues:

"On est en période de forte inflation. Pour certaines personnes, c'est plus compliqué que d'autres et ils vont rechercher d'alléger une souffrance en jouant" explique Marie Ongun-Rombaldi, déléguée générale de la fédération addiction.

D'après l'institut IFOP, de plus en plus de Français tentent leur chance aux jeux de hasard. 33% des Français disent avoir joué, en 2022, à des jeux de loterie (+4 pts en un an) et 28% à des jeux de grattage (+ 4 pts en un an aussi) pour gagner de l'argent, alors même qu'ils ont de plus en plus un budget serré. Ces deux items sont cités par les Français en première et troisième position des moyens pour augmenter ses revenus.

Maryline Ottmann et Maxime Martinez