RMC

Projet controversé de mosquée à Strasbourg: "J’aurais préféré plusieurs mosquées de proximité plutôt qu'une mosquée spectacle", assure un membre du CFCM

DOCUMENT RMC - Le conseil municipal de Strasbourg, au terme d'un vif débat, a adopté le d'une "principe d'une subvention" de plus de 2,5 millions d'euros pour la construction de la mosquée Eyyub Sultan, portée par la Confédération islamique Millî Görüs.

Ce pourrait être la plus grande mosquée d’Europe. Strasbourg va construire un lieu de culte pour les musulmans Eyyub Sultan dont le coût total est estimé à 25 millions d’euros. Si ce projet date un peu, car le chantier avait été initié en 2017 puis stoppé un temps faute de moyen, il refait surface aujourd’hui avec une polémique. En effet, la mairie Europe Ecologie les Verts de Strasbourg a adopté lundi en conseil municipal le principe d’une subvention de plus de 2,5 millions d'euros pour la construction de la mosquée. Sauf que celle-ci est portée par la Confédération islamique Millî Görüs, d’origine turque. 

>> A LIRE AUSSI - Pourquoi Gérald Darmanin s'oppose à la construction de la plus grande mosquée d'Europe à Strasbourg

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a accusé lundi la maire EELV de Strasbourg, Jeanne Barseghian, de subventionner "une mosquée soutenue par une fédération qui défend l'islam politique", des critiques rejetées par l'élue écologistes qui dit n'avoir "jamais été alertée sur ce projet". "La mairie verte de Strasbourg finance une mosquée soutenue par une fédération" d'origine turque qui a refusé de signer la charte des principes de l'islam de France et qui défend un islam politique", a tweeté dans la nuit de lundi à mardi Gérald Darmanin.

Pour Abdallah Zekri, délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), Gérald Darmanin est dans son rôle en publiant ce tweet. Il rappelle par ailleurs qu’en Alsace-Moselle, Eglise et Etat ne sont pas séparés du fait du régime concordataire et les collectivités peuvent participer au financement des lieux de culte.

Une fédération proche de la Turquie

Cependant, il n’est pas réellement en faveur de la construction de cette mosquée. 

"C’est un projet faramineux de 25 millions d'euros. Or, la communauté musulmane souffre partout. On va construire une mosquée uniquement pour le prestige. J’aurais préféré consacrer ces 25 millions à plusieurs mosquées de proximité plutôt qu'une mosquée spectacle”, indique-t-il sur RMC. 

Il dénonce également la proximité avec la fédération d'origine turque qui a refusé de signer la charte des principes de l'islam de France.

“Si j’étais au pouvoir, toute personne qui refuse de signer la charte, qui est un engagement envers les principes et les valeurs de la République et de respecter la laïcité, alors à ce moment-là, ils doivent être hors du circuit et ne doivent pas obtenir d’aide”, ajoute-t-il. 

Il estime que la Turquie, mettra à un moment ou à un autre à la main à la poche pour financer cette mosquée. 

Guillaume Descours