RMC

Chambéry: des opposants au pass sanitaire décrochent le portrait d'Emmanuel Macron dans la mairie

Ils étaient environ 200 à manifester dans les rues, certains d'entre eux ont réussi à rentrer dans la mairie aux cris de "Macron démission".

Des manifestants anti-pass sanitaire se sont introduits dans la mairie de Chambéry pour décrocher le portrait officiel d'Emmanuel Macron mercredi. Les agents municipaux ont pu le récupérer et aucun autre dommage n'a été commis.

>> A LIRE AUSSI - "Deux personnes se sont énervées": Quand le pass sanitaire fait ses premiers déçus

Au-dessus de l'escalier de la mairie, deux drapeaux français, et le portrait du président de la République tenu à l'envers par les manifestants tel un trophée.

Nazil, 19 ans, était présent pour dénoncer lui aussi l'application du pass sanitaire.

"On doit être au moins une centaine. On est monté au deuxième étage, et un de nos organisateurs a décroché la photo de Macron et l’a retourné. On est resté 10-15 minutes dans la mairie voire même un peu plus”, indique-t-il.

Les mairies, mauvaises cibles?

Les policiers municipaux ont dû intervenir pour récupérer le portrait du président et demandé aux manifestants de quitter les lieux. Une intrusion condamnée par la mairie qui rappelle entre autres que les communes n'ont pas de prérogative en matière de politique sanitaire.

“On se trompe évidemment de cible. Ce qui me peine beaucoup, on pénètre de force pour repartir avec les drapeaux bleu-blanc-rouge qui sont dans les couloirs ou dans la salle de Conseil municipal. Ce n’est pas en s’attaquant aux symboles de la République que l’on apporte de la sérénité dans ce débat qui en a bien besoin”, affirme le maire socialiste de Chambéry Thierry Repentin.

La préfecture elle aussi a condamné cette atteinte à un lieu symbolique de la République et de la vie démocratique.

Romain Poisot avec Guillaume Descours