RMC

Coronavirus chinois: comment va se dérouler le rapatriement des Français de la région de Whuhan?

Les Français seront rapatriés dans un avion médicalisé spécialement affrété. Ils devront ensuite être placés en quarantaine pendant 14 jours.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé dimanche soir que les Français expatriés à Wuhan, épicentre de l'épidémie de Coronavirus, pourraient être rapatriés en France dès le milieu de semaine. À l'heure actuelle, on ne sait pas combien de Français sont concernés. Pour l'instant, toute la ville de Wuhan est à l'arrêt, personne n'a le droit de sortir de chez soi. 

Dimanche, le maire de la ville de 11 millions d'habitants a annoncé s'attendre à un millier de contaminations supplémentaires. Une fois en France, les rapatriés seront mis en quarantaine pendant 14 jours.

Avec leurs masques sur le visage, Rémy et Jonathan se sentent en sécurité à Wuhan. Ils vivent ici depuis plusieurs années. Rentrer n'est pas une nécessité. "Ici, pour l’instant, on est bien. Il y a encore de la nourriture, il y a encore à boire, tout va bien. C’est juste qu’on fait plus attention", explique l’un d’eux. "Ma vie, elle est ici. Les seules options qui nous sont proposées, elles ne sont pas intéressantes. Si c’est pour être en quarantaine pendant 14 jours dans un hôtel, ça n’a pas d’intérêt", affirme l’autre. 

Mais d'autres n'ont qu'une hâte, quitter la chine au plus vite, comme Jonathan, un autre Français en voyage professionnel. Il avait déjà tenté de rentrer à Paris la semaine dernière, sans succès.

"On reste enfermé dans notre logement. Un jour ou deux ça va, mais là ça fait déjà quatre jours et on a l’impression que ça fait deux semaines, ça commence à être long. On va dans tous les cas passer par la quarantaine, mais au moins ce sera en France. Je suis peu inquiet de la situation. Aucun de nous n’a envie d’attraper cette épidémie", confie-t-il. 

Pris en charge dans un hôtel

Le transfert va se faire avec un avion médicalisé spécialement affrété. Une fois arrivé les ressortissants seront placés en quarantaine pendant 14 jours. C’est la durée maximale d’incubation. Pour le professeur Frédéric Adnet, responsable du SAMU de la Seine-Saint-Denis la solution la plus adaptée serait de placer ces Français dans un hôtel.

"L’endroit le plus adapté serait la réquisition d’un hôtel où on pourrait facilement les surveiller avec une équipe médicale sur place et pouvoir un peu les isoler de la situation. On ne va pas les enfermer dans une caserne et on ne va pas les enfermer dans un hôpital s’ils ne sont pas malades", explique-t-il.

D'autres pays comme les Etats-Unis ou le Japon ont aussi décidé de rapatrier leurs ressortissants cette semaine.

Cyprien Pézeril avec Guillaume Descours