RMC

Covid-19: la fille d'un patient transféré de Nice à Brest lance une cagnotte pour les soignants de l'hôpital breton

Chaque semaine, Marion habitante de Nice, se rend à Brest à 14 heures de route où son père atteint du Covid-19 a été transféré. Pour remercier les soignants de l'hôpital de la ville, elle a lancé une cagnotte.

C'est avec un regard empli de tendresse que Marion observe son papa derrière la vitre de sa chambre. Âgé de 68 ans, pourtant sans comorbidité, tout est allé très vite, il a été transféré ici à l'hôpital de Brest en urgence depuis l’hôpital de Nice début mars: "Il fallait absolument lui donner une réponse tout de suite. C'était une décision difficile sachant qu'on est à 14h de route de Brest". Mais elle n’a pas hésité, il fallait que son père soit transféré dans un hôpital moins saturé. Aujourd’hui elle ne regrette rien: "Ils se battent avec mon papa, ce sont eux qui nous donnent la force de tenir".

Marion vient désormais chaque semaine, ses trajets sont remboursés par la sécurité sociale. Et elle a noué un lien particulier avec l’équipe soignante: "Je connais leurs prénoms parce que j'ai passé des moments plus ou moins difficiles avec eux. Ils commencent à me connaître eux aussi parce que je suis là régulièrement et on a le même objectif, faire que papa s'en sorte. On a notre vie en famille et notre vie à la réa. En ce moment, ils font complètement partie de notre vie".

>> A LIRE AUSSI - "On ne contrôle pas une pandémie avec la seule vaccination": le virologue Christian Bréchot se réjouit de l'arrivée des autotests

Déjà 1500 euros récoltés

Alors elle a voulu les remercier en lançant une cagnotte en ligne et elle a déjà récolté plus de 1500 euros: "C'était une évidence, pour faire quelque chose à la hauteur de ce qu'ils font chaque jour, pour montrer notre reconnaissance envers les soignants".

Un geste qui a ému l’équipe soignante a commencé par Christophe le médecin en chef: "C'est surtout la reconnaissance qui nous touche dans cette période compliquée. Il y a beaucoup de travail et des patients lourds". Confidence du médecin la somme récoltée servira sans doute à améliorer l’accueil des proches de patients.

>> A LIRE AUSSI - Soirées clandestines: 381 interventions de police depuis le 15 décembre

Romain Houg et Benjamin Pelsy (avec Benjamin Pelsy)