RMC

Covid-19: la moitié de la population de l'Union européenne complètement vaccinée

Interdiction d’accès à certains lieux, interdiction d’exercer sa profession, 61% des Français sont favorables à des restrictions pour les non vaccinés. Et vous, qu’en pensez-vous?

Interdiction d’accès à certains lieux, interdiction d’exercer sa profession, 61% des Français sont favorables à des restrictions pour les non vaccinés. Et vous, qu’en pensez-vous? - Splash

Au total 223,8 millions de personnes ont reçu leurs deux doses de vaccins en Europe.

La moitié de la population de l'Union européenne est désormais complètement vaccinée contre le Covid-19, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles, mardi à 11H00 GMT.

>> A LIRE AUSSI - Pourquoi les prix des vaccins Pfizer et Moderna vont augmenter?

Au total, cela représente 223,8 millions de personnes ayant reçu deux doses, une seule dose après avoir guéri, ou un vaccin à dose unique. Sur les 27 Etats-membres, 13 ont passé la barre des 50% de complètement vaccinés, à l'instar des quatre pays les plus peuplés du bloc: Espagne (58%), Italie (54%), France (53%) et Allemagne (52%). 

Les pays les plus vaccinés de l'UE sont Malte (74%), la Belgique (59%) et l'Espagne (58%). Les moins vaccinés sont, de loin, la Bulgarie (14%) et la Roumanie (25%). Près de 60% de la population de l'UE (59,5%) a reçu au moins une dose de vaccin, soit 265,9 millions de personnes.

Quatre vaccins approuvés l'Union européenne

L'Union européenne, qui continue de vacciner à un rythme soutenu, dépasse désormais les Etats-Unis: au 1er août, les Américains avaient complètement vacciné 49,7% de leur population (contre 49,8% pour l'UE) et comptaient 57,8% de primo-vaccinés (contre 59,3% pour l'UE).

Chaque jour de la semaine écoulée, l'UE a administré des doses à 0,6% de sa population, un rythme qui diminue mais qui reste trois fois plus élevé qu'aux Etats-Unis (0,2%). 

A ce jour, quatre vaccins sont approuvés dans l'Union européenne, ceux développés par Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca/Oxford et Johnson & Johnson. Outre ces vaccins, la Hongrie et la Slovaquie utilisent également des vaccins non approuvés par l'agence européenne du médicament (EMA), développés en Russie ou en Chine.

La rédaction avec AFP