RMC

Dépendance des personnes âgées: ce que préconise le rapport remis à Agnès Buzyn

Un rapport sur le grand âge est remis ce jeudi à la ministre de la Santé Agnès Buzyn. L'une des priorités du texte : favoriser le maintien à domicile des personnes âgées pour éviter de devoir créer trop vite trop de places en Ehpad.

A partir de 2030, les baby-boomers vont entrer dans le grand âge et le nombre de plus de 85 ans va exploser, passant de 1,8 million aujourd'hui à 5,6 millions en 2050.

Comment répondre à cet immense défi? C'est l'objet du rapport sur le grand âge, signé Dominique Libault, ancien directeur de la sécurité sociale, remis ce jeudi à Agnès Buzyn, ministre de la Santé.

L'une des priorités du texte: favoriser le maintien à domicile des personnes âgées pour éviter de devoir créer trop vite trop de places en Ehpad.

Rendre les métiers d'aide à domicile plus attractifs

La priorité: maintenir les personnes âgées à domicile autant que possible, et pour cela il y a urgence dit le rapport à rendre les métiers d'aide à domicile plus attractifs et à simplifier la vie des proches aidants, c'est à dire la plupart du temps les enfants des personnes dépendantes avec un guichet unique pour leur faciliter les démarches administratives aujourd'hui très complexes.

Mais les Ehpad ne doivent pas être oubliés, un plan de rénovation est indispensable, il faut augmenter le nombre d'aides-soignants et il faut rendre ces établissements plus accessibles aux retraités modestes puisqu'aujourd'hui le reste à charge est de 1850 euros par mois, trop élevé pour les trois quarts des retraités. La France ne consacre pas assez d'argent publique à la dépendance et le rapport propose des pistes pour financer toutes ces mesures sans nouvel impôt, ni nouvelle journée de solidarité.

Victor Joanin