RMC
INFO RMC

Ehpad: "On m'a obligé à sécher les gens avec des torchons de cuisine", témoigne une aide-soignante

Infirmière à domicile, Imane a déjà été amenée à travailler en Ehpad. Mais elle assure qu'elle n'y remettra plus les pieds après avoir été témoin des conditions de soin et du manque de moyens alloués aux soignants et aux résidents.

Un an après les révélations du livre "Les Fossoyeurs", sur les conditions d'accueil des personnes âgées en Ehpad, rien n'a changé chez Orpea, le leader du secteur. Malgré des contrôles renforcés, des règles budgétaires plus strictes et davantage de transparence, la situation semble n'avoir pas beaucoup évolué dans certains établissements comme le révèle RMC ce mardi.

C'est aussi ce qu'affirme Imane, aujourd'hui infirmière à domicile, qui ne voit pas d'évolution et refuse de travailler en Ehpad après une mauvaise expérience. Elle raconte en effet avoir officié dans un établissement près de Lille, un établissement réputé cher où le coût de l'hospitalisation dépasse les 6.000€ mensuels.

"J'étais toute seule pour un nombre incalculable de résidents. Je n'avais pas de serviette de toilette, j'en ai demandé, on m'a dit qu'il n'y en avait pas et on m'a obligé à sécher les gens avec des torchons de cuisine", raconte Imane ce mardi aux "Grandes Gueules".

"Dans cet Ehpad, les gens n'étaient plus des êtres humains, mais des zombies"

"La maltraitance est vicieuse et partout, on la retrouve aussi dans les prises en charge à domicile", ajoute-t-elle sur RMC et RMC Story. "Dans cet Ehpad, les gens n'étaient plus des êtres humains, mais des zombies. Ils étaient parqués dans des coins pendant des heures. On les sortait du lit, on leur faisait la toilette et on les remettait au lit", explique Imane, qui assure que la situation est toujours dramatique.

"Rien n'a changé, c'est des effets de mode et d'annonce, on ne va pas au fond des choses. Les politiques ont semblé découvrir tout ça au moment de la sortie du livre, mais c'est une plaisanterie, ça fait des années que ça dure. C'est bien, le bouquin, mais ça ne suffira pas", explique Imane.

Des dizaines de plaintes déposées

Début janvier 2022, la sortie du livre "Les Fossoyeurs", écrit par le journaliste Victor Castanet, avait révélé de nombreuses négligences au sein des maisons de retraite du groupe Orpea, leader du marché, ainsi que celles du groupe Korian, l'un de ses concurrents.

Depuis, des dizaines de plaintes ont été déposées en justice par des victimes et des proches de résidents, pour mise en danger de la vie d’autrui, non-assistance à personne en danger, homicides involontaires et vols.

G.D.