RMC

"Être une femme ne devrait pas être un coût": la contraception bientôt gratuite pour toutes les femmes jusqu'à 25 ans

Dès janvier prochain, les jeunes femmes de 18 à 25 ans n'auront plus à payer pour leur pilule et autres moyens de contraception.

À 22 ans, Clémentine prend la pilule et bientôt elle n’aura plus à sortir son porte-monnaie. "C'est une super chose surtout qu'être une femme ne devrait pas être un coût. On a en plus plein de choses à payer, que ce soit des protections hygiéniques ou la contraception. Je trouve ça important d'en parler et important que ce soit remboursé"

À ses côtés, son amie Enora a choisi de passer au stérilet. Un nouveau moyen de contraception que l’étudiante a pu s’offrir grâce à son stage rémunéré: "En ce moment on met l'argent pour mettre un stérilet mais je trouve ça très cher. La première consultation chez le gynécologue coûte 60 euros ensuite il y a la pose du stérilet qui coûte 80 euros", détaille-t-elle.

Bientôt le tour des moyens de contraception masculin?

Alors dès janvier prochain, les jeunes femmes n'auront plus à payer pour leur pilule et autres moyens de contraception. Ce week-end, l'Assemblée nationale a adopté cette mesure à l'unanimité dans le cadre du projet de budget 2022 de la Sécu. Avec la nouvelle mesure, le stérilet, certaines pilules et l’implant seront remboursés. Mais aussi les frais de consultation pour les femmes jusqu’à l’âge de 25 ans.

"C'est une grande satisfaction. On sait que la contraception c'est un souci du début de la puberté jusqu'à la ménopause pour les femmes et des problèmes de précarité peuvent se poser tout au long de la vie", se félicite Claire Blanc, animatrice de prévention au planning familial dans les Yvelines. La spécialiste regrette aussi que le remboursement ne soit pas élargi aux moyens de contraception masculine.

>> A LIRE AUSSI - Journée mondiale des pâtes: ce que vous ne savez pas sur un des aliments préférés des Français

Alexandra Sirgant et Azaïs Perronin (avec Guillaume Dussourt)