RMC

Faut-il légaliser le cannabis récréatif? Le Conseil économique et social soutient l'idée

Pour le Conseil économique social et environnemental (Cese), il faut légaliser l'usage récréatif du cannabis, estimant que les politiques françaises successives sont inefficaces.

Jugeant les politiques françaises sur le cannabis innefficaces, le Conseil économique social et environnemental (Cese) préconise une légalisation encadrée de cette drogue dite douce, dans un projet d'avis soumis au vote mardi.

Cet organe consultatif qui regroupe associations et syndicats, recommande ainsi de ne plus réprimer la consommation de cannabis, ne plus sanctionner pénalement l'usage ou la culture à titre personnel et mettre en place une filière agricole pour "consommer mieux".

Pour la vendre, le Cese veut créer des établissements spécialisés, dont les gérants devront obtenir une licence ainsi qu'une formation. Ces magasins devront être réservés aux adultes avec des contrôles d'identité à l'entrée alors que la vente devra être interdite aux mineurs. Enfin, le Cese veut interdire la pub ou la propagande.

"La légalisation devra être appuyée par une politique d'éducation, de prévention et de lutte", avance le Cese.

"La prohibition ne fonctionne pas"

Ce nouveau projet d'avis pourrait ne pas avoir de grandes conséquences alors qu'Emmanuel Macron s'est toujours opposé à une dépénalisation et encore plus à une légalisation du cannabis.

"Il faut voir les conséquences sociales derrière. Que vont devenir les gens qui vivent autour du cannabis", juge ce mercredi sur le plateau d'"Estelle Midi", Fred Hermel. "Est-ce que le dealer qui se fait plein d'argent va se mettre à déclarer sa TVA et son Urssaf? Il va passer à la cocaïne et l'héroïne oui", anticipe-t-il sur RMC et RMC Story.

"La prohibition ne fonctionne pas. On consacre 1 milliard d'euros par an contre le cannabis avec un résultat nul. On est le pays le plus répressif d'Europe mais on reste le plus gros consommateur", tempère de son côté Thierry Moreau. "Vous verrez que dans tous les pays qui ont fait ça, ça a permis de réduire la consommation, c'est le vent de l'histoire", défend-il.

Un Français sur deux favorable à la légalisation

L'usage récréatif du cannabis est légal dans de nombreux états américains, de l'Uruguay, du Canada ou encore de Malte et des Pays-Bas. Et l'Allemagne pourrait franchir le pas.

En France, le cannabis est la drogue illicite la plus consommée. Selon une étude de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Ainsi, 10,6% des 18 à 64 ans.

Un rapport de l'Assemblée nationale publié en mai 2021 estimait que près de 18 millions de Français avaient déjà consommé du cannabis et que 1,5 million en consommait régulièrement. Début 2019, près d'un Français sur deux (45%) se disait favorable à une légalisation, selon une enquête de l'Observatoire français des drogues et toxicomanies.

Selon les estimations du cercle de réflexion Terra Nova, la simple dépénalisation du cannabis pourrait permettre d'économiser 300 millions d'euros avec la baisse des coûts de la répression. Et les recettes fiscales avec la légalisation permettraient à l'Etat d'engranger entre 1,7 et 2,2 milliards d'euros.

G.D.