RMC

Grippe: hospitalisations en hausse, épidémie "en nette augmentation" selon Santé Publique France

Le dernier rapport de Santé Publique France sur l'épidémie de grippe hivernale qui touche la France indique que le pic épidémique n'est pas encore passé. Tous les indicateurs "étaient encore en nette augmentation" la semaine dernière indique l'administration.

L'épidémie de grippe se maintient à un niveau très élevé. Santé Publique France a dévoilé dans son dernier rapport hebdomadaire, ce mercredi, les chiffres de l'avancée de la maladie en France. Les remontées de la semaine dernière montent que "l'ensemble des indicateurs de la grippe étaient encore en nette augmentation", montant que le pic de l'épidémie n'est pas encore passé.

Un taux d'incidence en hausse

Si cette augmentation se fait de "façon moins marquée", l'épidémie continue de circuler de plus en plus en France. En effet, le taux d'incidence augmente de 29% par rapport à la semaine d'avant, soit 460/100.000 habitants. Une tendance à la hausse dans toute les classes d'âge, sauf pour les 5/14 ans où la tendance est à la baisse sur la dernière vague.

Parmi les signes inquiétants sur le front de l'épidémie, la hausse spectaculaire des passages aux urgences (+52% en une semaine). Il s'agit tout de même d'un repli par rapport à la semaine précédente, où le chiffre culminait à +118% de passages aux urgences. 2.700 personnes ont été hospitalisées après un tel passage, soit une augmentation de 75% en sept jours. Au total, 4,1% des hospitalisations en France concernent une grippe, ce qui représente un plus haut sur les douze dernières années.

>>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités

Plus de jeunes concernés

Marque de la virulence de cette épidémie grippale 2022, le profil des personnes atteintes grièvement de la grippe est très divers. Il y a aujourd'hui 193 cas grave en réanimation à cause de l'épidémie. Parmi eux, la proportion des personnes en réanimation âgées de plus de 65 ans (42%) et des plus jeunes – entre 15 et 65 ans – est la même (41%). Les 15/64 ans représentent même la majorité des hospitalisations.

Depuis le début de l'épidémie, en octobre, 290 décès pour cause de grippe ont été déclarés électroniquement par les médecins dont 160 sur la dernière semaine. La grande majorité de ces décès sont situés dans la tranche d'âge supérieure à 65 ans. Ces chiffres sont sous-estimés par rapport au total des décès liés à la grippe, étant donné que seulement un tiers des morts sont déclarés par les médecins de manière électronique.

MM