RMC

"Il aurait fallu confiner plus tôt, c’est trop tard maintenant", déplore l'épidémiologiste Catherine Hill qui veut tester avant l'apparition de symptômes

Pour tenter d'endiguer l'épidémie, l'épidémiologiste Catherine Hill appelle à tester avant que les malades soient symptomatiques. Pour y arriver, elle préconise les tests antigéniques rapides et les tests PCR groupés à la manière des recensements d'autrefois.

Toujours pas d'embellie. Le Covid-19 continue de se propager en France. On recensait mercredi 40.558 nouvelles contaminations et 394 morts malgré le couvre-feu et le confinement mis en place depuis presque une semaine. "La situation s’aggrave partout. Il y a de plus en plus de gens qui arrivent en réanimation et qui meurent, toujours plus que la veille", alerte ce jeudi sur RMC l'épidémiologiste et biostatisticienne Catherine Hill.

Alors comment freiner la courbe qui semble inlassablement poursuivre sa route malgré le couvre-feu, les masques et le gel hydro-alcoolique ? "Il aurait fallu confiner plus tôt, c’est trop tard maintenant", déplore-t-elle. En attendant, elle préconise de confiner "le plus sérieusement possible", alors que les hôpitaux sont au bord de l’asphyxie avec 4080 malades du Covid-19 en réanimation.

"Il faut surtout prendre la décision de tester massivement la population. Cela veut dire tester 67 millions de Français en quelques semaines et je ne vois pas l’ombre de cette décision", ajoute l'épidémiologiste.

"Trouver les gens, avant qu’ils soient symptomatiques"

Pourtant le gouvernement s’était targué de tester massivement avec plus d’un million de tests par semaine. Mais cette stratégie a été décriée, accusée d’engorger inutilement les centres de dépistages et d’allonger le délais d’obtention des résultats: "Cela a été fait d’une façon erronée. Maintenant que le virus est partout, il faut tester tout le monde. Il faut trouver les gens, avant qu’ils soient symptomatiques". Car les symptomatiques se font dépister à l'arrivée des symptômes alors qu'ils sont contagieux depuis plusieurs jours et obtiennent le résultat encore 24 heures après. Un trop long délai pour Catherine Hill, qui contribue à la diffusion du Covid-19.

Pour tester massivement avant l'apparition de symptômes, elle préconise de favoriser les tests antigéniques rapides, les tests PCR groupés et la recherche du coronavirus dans les eaux usées : "Il faut utiliser tous les moyens à disposition et tester tout le monde rapidement. Il faut un système de test qui ressemblerait à la méthode des recensements d'autrefois: quelqu’un arrive dans une maison ou un immeuble et teste tout le monde".

Et pour isoler, elle recommande d’utiliser les hôtels qui sont dans le meilleur des cas, quasiment vides quand ils ne sont pas fermés : "On met les gens à l’hôtel aux frais de la sécurité sociale et ça aidera les hôteliers", appelle Catherine Hill qui déplore des "mesurettes inutiles", et estime que vivre avec le virus "est une grave erreur".

Guillaume Dussourt