RMC

La vaccination obligatoire imposée aux pompiers et aux enseignants? Les pistes du nouveau conseil de défense sanitaire

Alors que la reprise épidémique inquiète l'exécutif, la question du variant delta et de la vaccination seront au coeur des échanges.

Alors qu'Emmanuel Macron devrait prochainement s'exprimer devant les Français, un nouveau conseil de défense sanitaire est organisé ce matin à l'Elysée. Sans constater une explosion des cas pour le moment, certains indicateurs montrent que l'épidémie gagne de nouveau du terrain. Et cette reprise épidémique inquiète l'exécutif: la question du variant delta et de la vaccination seront au coeur des échanges.

Vaccination obligatoire pour les pompiers et les enseignants?

Pour éviter une nouvelle flambée épidémique cet été, l'exécutif veut se doter d'un nouvel arsenal de mesures. La vaccination obligatoire envisagée pour les soignants pourrait être élargie à d'autres publics. Le gouvernement réfléchit à l'imposer notamment aux pompiers et peut-être aussi aux enseignants.

Par ailleurs, on assiste à un "frémissement" dans les prises de premiers rendez-vous de vaccination anti-Covid, a annoncé mardi le ministère de la Santé, en constatant par exemple un bond de 40% lundi par rapport à la semaine précédente. Selon le ministère, il y a eu un effet de rebond, avec une hausse de 10% à 20% par semaine ces deux dernières semaines, après une "forte baisse des prises de rendez-vous pour des primo-injections constatée il y a deux ou trois semaines". 

>> A LIRE AUSSI - Des "double vaccinés" contre le Covid-19 en réanimation? Ce que disent les chiffres

Les autorités ont rappelé l'objectif qui est de vacciner 40 millions de Français et les trois quarts des adultes en première injection d'ici fin août et parvenir à 35 millions de schémas vaccinaux complets, soit les deux tiers des adultes. Selon le ministère, il reste 4,6 millions personnes de plus de 55 ans qui ne sont pas encore vaccinés.

Elargissement du pass sanitaire

La fin de la gratuité des tests de confort et l'élargissement du pass sanitaire pour accéder à certains lieux comme les restaurants font aussi partie des sujets qui seront discutés en conseil de défense ce mercredi matin, tout comme le versement d'une incitation financière pour encourager les jeunes et les plus démunis à se faire vacciner.

Face à l'aggravation de la situation sanitaire en Europe et dans le monde, le renforcement des restrictions aux frontières pour les passagers en provenance des pays à risques est également envisagée.

Que disent les chiffres? 

Le nombre de patients atteints du Covid-19 en services de soins critiques continue de diminuer, mais les contaminations s'accélèrent de nouveau, selon les chiffres du jour de Santé publique France publiés lundi. Ainsi, l'agence sanitaire dénombre 1.032 de ces cas graves à l'hôpital, contre 1.077 la veille et plus de 2.500 un mois plus tôt. Au total, 7.637 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19, un nombre qui baisse depuis deux mois. En 24 heures, 149 malades du Covid sont entrés à l'hôpital et 30 ont été admis en soins critiques.

>> A LIRE AUSSI - INFOGRAPHIES - Vacances à l'étranger: quelles sont les mesures sanitaires en vigueur chez nos voisins?

Les contaminations remontent pour leur part nettement ce lundi, alors que de nombreux experts alertent contre le risque d'une "quatrième vague" dans les semaines qui viennent: 3.585 cas confirmés en 24H, le chiffre quotidien le plus élevé depuis le 12 juin.

Le taux de positivité (pourcentage de personnes testées positive sur l'ensemble des personnes ayant réalisé un test) est à 0,9% (consolidé sur sept jours), stable par rapport au chiffre de la veille, mais en légère hausse par rapport au 0,8% enregistré la semaine dernière.

Jérémy Trottin (avec X.A.)