RMC

Les médecins de garde en grève illimitée dans l'Oise: "De plus en plus de praticiens en burn out"

Près de 300 médecins de garde ont lancé samedi une grève illimitée dans l'Oise. Un département qui n'est pas considéré comme désert médical par l'agence médicale de santé alors que c'est un département sinistré.

Après les urgences, les médecins de garde en grève dans l'Oise. Ils sont près de 300 médecins à avoir lancé hier une opération de grève illimitée des gardes.

Les cinq maisons médicales de garde que compte le département qui permettent de consulter un médecin les week-ends et jours fériés n'accueillent donc plus de patients. Ces derniers devront appeler le 15.

La raison de la colère: le nouveau zonage de l'agence régionale de santé, qui détermine les zones les plus déficitaires en médecins et les aides accordées en conséquence à ces dernières, ne place pas leur département comme une zone prioritaire. Pourtant, le département fait partie des 10 lanternes rouges en terme de densité médicale.

"Les patients se rendent compte qu'on est complètement débordés"

Xavier Lambertyn, médecin généraliste dans un secteur rural, président de l'association pour l'organisation de la permanence des soins de l'Oise, fera partie des grévistes:

"Les patients se rendent compte qu'on est complètement débordés, qu'on ne s'en sort plus. On a de plus en plus de médecins qui se retrouvent en burn out, au bord de l'épuisement. Mardi, j'ai travaillé de 7h30 à 20h15, je n'ai même pas eu le temps de déjeuner. J'ai essayé de répondre au maximum aux attentes des patients. J'ai refusé 22 personnes. On ne peut plus continuer comme ça. Les gens se retournent vers les urgences, les urgences sont débordées, tout le système est en train de s'enrayer".

Avec cette grève, les praticiens de l’Oise espèrent susciter une réaction du ministère de la Santé. Ces médecins feront grève jusqu’à ce que leurs revendications soient entendues. La grève est soutenue par le Conseil départemental, les urgentistes de l'Oise et les patients.

Alice Froussard avec Paulina Benavente